Ecoutez Radio Sputnik

    Insultés par McGregor, des Daghestanais sont venus l’attendre devant son hôtel moscovite - vidéo

    © Sputnik . Vladimir Astapkovich
    Sports
    URL courte
    9344
    S'abonner

    Des dizaines de Daghestanais ont entouré jeudi l’hôtel Ritz-Carlton où séjournait le combattant irlandais de MMA Conor McGregor qui, lors de sa conférence de presse avait qualifié de «lâche» Khabib Nurmagomedov et d’autres ressortissant du Daghestan. Le père et entraîneur du champion russe a par la suite félicité ses compatriotes pour ce geste.

    Des Daghestanais de Moscou n’ont pas aimé les propos de Conor McGregor prononcés à l'encontre de leur peuple lors de sa conférence de presse du jeudi 24 octobre dans la capitale russe. Il a notamment déclaré que Khabib Nurmagomedov «combattait seulement contre ceux qu’il pouvait vaincre».

    «Nous savons tous qui sont les Daghestanais. Ils sont lâches et ils s’enfuient. Khabib est le même. C'est dans sa nature. Il s'est enfui de sa conférence de presse ici à Moscou», a-t-il déclaré.

    Pour lui prouver le contraire, des dizaines des Daghestanais sont venus près de l’hôtel Ritz-Carlton où séjournaient l’Irlandais et sa femme. Deux hommes ont notamment posté une vidéo réalisée dans le hall de l’établissement où ils expliquaient qu’ils allaient l’attendre, même si le personnel de l’hôtel disait qu’il était absent. Selon les médias, des policiers sont venus sur place pour assurer la sécurité mais quelques temps après, les Daghestanais sont partis sans attendre le combattant.

    Abdulmanap Nurmagomedov, père et entraîneur du champion russe, a par la suite qualifié de «provocation» les propos de l’Irlandais et a félicité les Daghestanais venus près de l’hôtel de McGregor. Il a également estimé que le peuple russe n’aurait pas pu occuper un si grand territoire s’il était lâche.

    Un autre petit incident a eu lieu dans l’hôtel alors que l’Irlandais répondait aux questions des journalistes. Au moment où un homme lui demandait de manière expressive pourquoi il avait traité tout le peuple daghestanais de lâche, «y compris son père et son frère», un autre homme a jeté de l’eau dans sa direction, mais le combattant s’est vite écarté.

    Duel verbal des deux combattants

    Rappelons que Nurmagomedov et McGregor échangent régulièrement des piques sur les réseaux sociaux. Ainsi, quelques jours avant son arrivé à Moscou, l’Irlandais a posté un tweet insultant adressé à Khabib Nurmagomedov où il l’a appelé «le chaton». À son tour, le Russe a qualifié McGregor d’«alcoolo» qui a subi «un fiasco», faisant allusion au fait que l’Irlandais a sa propre marque de whisky et qu’il ne s’interdit pas d’en boire en public de temps en temps.

    Le 6 octobre 2018, à Las Vegas, Khabib Nurmagomedov avait défendu son titre de champion de l'UFC en remportant son combat contre Conor McGregor par un étranglement arrière au quatrième round. Immédiatement après le combat, il était sorti du ring et avait déclenché une bagarre avec un membre de l'équipe de McGregor, Dillon Denis. Comme le sportif lui-même l'a expliqué plus tard, il a réagi de la sorte car il ne pouvait plus tolérer les insultes du spectateur.

    Tags:
    Russie, Irlande, Khabib Nurmagomedov, Conor McGregor
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik