Sports
URL courte
8110
S'abonner

Le Corriere dello Sport fait l’objet d’une vive polémique depuis qu’il a titré sa Une «Black Friday», illustrée avec Lukaku et Smalling, deux footballers de couleur. La rédaction du magazine a réagi face aux nombreuses critiques de sa couverture.

Jugée «maladroite» par L’Équipe, «choquante» par BFM TV, «gratuit et attiseur de haine» par Le Soir, la Une du Corriere dello Sport du jeudi 5 décembre a beaucoup fait parler dans les médias, mais aussi sur les réseaux sociaux. Le magazine sportif romain y affiche Romelu Lukaku (Inter Milan) et Chris Smalling (AS Rome), deux joueurs de couleur, avec la mention «Black Friday», dans le cadre d’un match entre les deux clubs prévu vendredi 6 décembre.

Ce n’est pas la première fois que le joueur belge Romelu Lukaku est victime de racisme depuis son transfert dans le club italien, entre «cris de singe» de la part de supporters et dérapages du côté de la presse sportive. En septembre, le chroniqueur de football italien Luciano Passirani avait été licencié de la chaîne TopCalcio24 après avoir plaisanté sur le fait de «lancer 10 bananes à manger» à Lukaku.

La rédaction du magazine se défend

Ivan Zazzaroni, directeur de la rédaction du quotidien sportif, a réagi dans un édito publié dans la journée. Il affirme qu’il s’agit d’un «titre innocent» qui a «été transformé en poison par ceux qui en ont en eux», justifiant que «Black Friday était seulement l’éloge de la différence, la fierté de la différence, et la richesse magnifique de la différence».

Lire aussi:

Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Agriculteur en colère: marre des «écolo-bobos donneurs de leçons»
Assassinat de Mohsen Fakhrizadeh: un temps Mossad à Téhéran
Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook