Sports
URL courte
Par
Mort du basketteur Kobe Bryant dans un crash d'hélicoptère (13)
281
S'abonner

Un crash d’hélicoptère survenu aux États-Unis le 26 janvier a emporté la vie de l’un des meilleurs joueurs de la NBA, Kobe Bryant. Sputnik revient sur d’autres accidents aériens qui ont entraîné la disparition de personnalités du sport.

L’ex-joueur des Los Angeles Lakers et légende de la NBA, Kobe Bryant, ainsi que huit autres personnes -dont sa fille de 13 ans- ont péri le 26 janvier dans un crash d’hélicoptère en Californie. Les sportifs tués dans des catastrophes aériennes sont légion, en voilà quelques exemples.

Crash de l’hélicoptère de Kobe Bryant

Le 26 janvier 2020, un Sikorsky S-76 avec neuf personnes à bord dont l’ancien joueur des Lakers de Los Angeles, Kobe Bryant, s’est écrasé à Calabasas, en Californie. Personne n’a survécu.

L'hélicoptère transportait Kobe Bryant, sa fille de 13 ans Gianna, l’entraîneur de l’équipe de baseball de l’Université d’Orange Coast John Altobelli, ainsi que la femme de ce dernier Keri et leur fille Alyssa, coéquipière de Gianna, qui se rendaient à la Mamba Sports Academy, à proximité de Los Angeles.

Christina Mauser, l’entraîneuse de basketball de la Harbor Day School, Payton Chester, une jeune joueuse de la Manga Academy, et sa mère Sarah figuraient aussi parmi les passagers.

Double champion olympique avec la sélection américaine et quintuple champion NBA, Kobe Bryant avait joué pour les Lakers entre 1996 et 2016.

L'avion d’Emiliano Sala disparu dans la Manche

Le 21 janvier 2019, l’avion de tourisme Piper PA-46 Malibu avec trois personnes à bord dont le joueur de foot argentin Emiliano Sala, 28 ans, s'est abîmé dans la Manche, au large de l'île de Guernesey.

Sala se rendait à Cardiff, où il venait de signer, après un adieu à ses anciens coéquipiers de Nantes. Son corps a été localisé à bord de l'épave, par 67 m de fond, et repêché le 7 février.

Le bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB) a ensuite établi que l'avion qui transportait Emiliano Sala n'était pas autorisé à effectuer des vols commerciaux.

Les footballeurs du Chapecoense

Le 28 novembre 2016, le monde entier a appris le nom d’un petit club de football brésilien, Chapecoense, mais ce n’est pas la notoriété qu’auraient pu vouloir les jeunes footballeurs. Leur avion, un Avro RJ85 de la compagnie LaMia, s’est écrasé sur Cerro Gordo, une colline située à 15 km de l'aéroport de José-Maria-Cordova, à une altitude de 3.300 m.

Un Avro RJ85 de LaMia (archive photo)
Un Avro RJ85 de LaMia (archive photo)

L’appareil avait 77 personnes à bord –joueurs, membres du staff du club et journalistes. Seules six personnes -trois joueurs de Chapecoense, un journaliste et deux membres d’équipage- ont survécu au crash.

L'équipe de Chapecoense se rendait en Colombie pour affronter l'Atlético Nacional en finale de la Copa Sudamericana, l’équivalent de l’Europa League en Europe. Après le crash, le club a été désigné vainqueur de la Copa Sudamericana à la demande de son adversaire et en hommage aux footballeurs disparus.

Collision d’hélicoptères transportant trois athlètes français

Le 9 mars 2015, trois sportifs français -la nageuse Camille Muffat, la navigatrice Florence Arthaud et le boxeur Alexis Vastine- sont tragiquement décédés à Villa Castelli, en Argentine, dans un accident d'hélicoptère.

Le crash s'est produit alors qu’ils se rendaient sur les lieux du tournage de l'émission de téléréalité Dropped qui devait être diffusée durant l’été sur TF1. Deux hélicoptères dans lesquels ont pris place dix personnes sont entrés en collision peu de temps après leur décollage, sans qu’il n’y ait de survivants, selon L’Équipe.

Camille Muffat était championne olympique 2012, Florence Artaud la première femme à remporter la Route du Rhum (en 1990) avec le record de la course, et Alexis Vastine avait remporté la médaille de bronze dans la catégorie des super-légers aux Jeux olympiques de Pékin en 2008.

L’équipe de hockey sur glace Lokomotiv tuée dans un crash

Le 7 septembre 2011, l’avion Iakovlev Iak-42 transportant les joueurs et les entraîneurs de l'équipe de hockey russe Lokomotiv Iaroslavl à un match à Minsk, en Biélorussie, s'est écrasé aussitôt après le décollage. Le crash a fait 44 morts. Seul l'ingénieur de bord, Alexandre Sizov, a survécu. Selon l’enquête, la tragédie a été provoquée par une erreur de l'équipage.

Le lieu du crash du Iak-42 transportant l'équipe Lokomotiv Iaroslavl
© Sputnik . Grigori Syssoev
Le lieu du crash du Iak-42 transportant l'équipe Lokomotiv Iaroslavl

L'équipe avait terminé en avril 2011 troisième du championnat russe de hockey sur glace. Elle avait été sacrée trois fois championne par le passé, en 1997, 2002 et 2003.

Une équipe de NASCAR tuée dans un crash

Le 24 octobre 2004, l'écurie NASCAR américaine Hendrick Motorsport a été victime d'une tragédie: 10 membres des familles de l'équipe et des dirigeants de l'écurie ont été tués dans un accident d'avion non loin du circuit automobile de Martinsville, en Virginie.

Parmi les victimes se trouvaient le fils, le frère et deux nièces du propriétaire de l’écurie, Rick Hendrick, ainsi que les jumelles de John Hendrick, frère de Rick, qui se rendaient à une course de NASCAR. L'avion Beech 200 a décollé de Concord, en Caroline du Nord, avant de s'abîmer dans la région de Bull Mountain.

L'annonce de la tragédie n'a été faite qu'à l'issue de la course, qui a duré quatre heures, précise Challenges.fr. Selon l’enquête, le crash s’est produit suite à une erreur de pilotage dans des conditions météorologiques défavorables.

Le «Onze Coloré» surinamien

Le 7 juin 1989, une sélection mixte composée de joueurs surinamiens et néerlandais d'origine surinamienne a péri dans le crash d'un McDonnell Douglas DC-8-60 de Surinam Airways. L’avion, qui avait décollé d’Amsterdam, s’est écrasé peu avant l’atterrissage à Paramaribo, au Surinam, selon le site Aviation-safety.

Quinze joueurs sur les 18 présents à bord ont perdu la vie, selon le site Walfoot.be. Au total, l'accident a fait 176 morts sur les 187 occupants de l'avion.

Les débris du DC-8 qui s'est écrasé le 9 juin 1989 non loin de Paramaribo
© AP Photo / Peter Dejong
Les débris du DC-8 qui s'est écrasé le 9 juin 1989 non loin de Paramaribo

Les joueurs de cette sélection, surnommée le «Kleurrijk Elftal» (le «Onze Coloré» en version française), avaient disputé de nombreux matchs amicaux entre 1986 et 1989 afin de renforcer les liens entre les Pays-Bas et son ancienne colonie. À Paramaribo, ils devaient aussi jouer une série de matchs.

Disparition des footballeurs du club Pakhtakor de Tachkent

La disparition de l’équipe de football Pakhtakor Tachkent suite à un accrochage entre deux avions au-dessus de l’Ukraine est l’une des plus mémorables catastrophes dans l’histoire du sport soviétique, selon les médias.

Le 11 août 1979, l'équipe représentant l'Ouzbékistan dans la première division du championnat de l'URSS se dirigeait vers Minsk pour y affronter le Dynamo. Son Tupolev Tu-134 est entré en collision, non loin de Dnieprodzerjinsk, avec un autre avion en raison d’instructions contradictoires des aiguilleurs du ciel, a révélé l’enquête.

Monument aux joueurs du Pakhtakor tués dans le crash du 11 août 1979
© Sputnik . Iouri Toutov
Monument aux joueurs du Pakhtakor tués dans le crash du 11 août 1979

Un avion a été coupé en deux, alors que l’autre a essayé en vain d’effectuer un atterrissage d’urgence avant de tomber de 4.000 m d’altitude. L’accident a causé la mort de 178 personnes dont 17 joueurs et membres du staff du FC Pakhtakor.

Pilotes de Formule 1 morts en plein vol

Le 29 novembre 1975, Graham Hill, 46 ans, double champion du monde de Formule 1, et Tony Brise, un jeune talent du sport automobile, ont trouvé la mort dans un accident d’avion au nord-ouest de Londres alors qu’ils revenaient du circuit français Paul-Ricard au Castellet, dans le Var.

Un Piper Aztec (image d'illustration)
Un Piper Aztec (image d'illustration)

Le bimoteur Piper Aztec piloté par Graham Hill a pris feu lors d’un atterrissage d’urgence effectué dans un brouillard épais. Selon les médias, le pilote a confondu les lumières du golf de Barnet avec celles de l’aérodrome d’Elstree, situé plus loin.

L’avion a frôlé des arbres avant de s’y encastrer et les six occupants de l’appareil, tous membres de l’écurie Embassy-Hill- ont été carbonisés. Les quatre autres victimes du crash étaient Andy Smallman, qui a dessiné la nouvelle voiture d’Embassy-Hill, l’ingénieur Ray Bimble et les mécaniciens chevronnés Tony Allcok et Terry Richards.

Crash aérien du Manchester United

Le 6 février 1958, un avion Airspeed AS.57 Ambassador de British European Airways transportant les membres de l'équipe de Manchester United surnommée les Busby Babes, s'est écrasé à l'aéroport de Munich lors de la troisième tentative de décollage sur une piste enneigée.

Les débris de l'avion de British European Airways 609 qui s'est écrasé le 6 février 1958 à Munich
© AP Photo / Anonymous
Les débris de l'avion de British European Airways 609 qui s'est écrasé le 6 février 1958 à Munich

L’équipe qui rentrait d'un match de Coupe d'Europe des clubs champions joué à Belgrade, avait fait une escale de ravitaillement à Munich. L’avion avait aussi à bord plusieurs supporters et journalistes. 20 des 24 personnes présentes dans l'avion ont été tuées dans cette catastrophe.

Les sportifs prennent souvent l’avion pour se rendre aux compétitions ou aux camps d'entraînement. L’histoire du sport moderne comprend de nombreuses histoires de crashs aériens. On peut aussi rappeler l’histoire du club FC Torino qui a péri dans une catastrophe près de Turin en mai 1949. Et bien que de tels cas ne soient pas si rares, cela n'enlève rien à la douleur des familles, amis et fans.

Dossier:
Mort du basketteur Kobe Bryant dans un crash d'hélicoptère (13)

Lire aussi:

Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
La mère de trois enfants saute dans un étang gelé pour sauver un chien – vidéo
Tags:
Emiliano Sala, Kobe Bryant, crash d'hélicoptère, crash d'avion
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook