Sports
URL courte
117
S'abonner

Le président de l'UFC s’est retrouvé à nouveau au centre de l’attention après qu'un individu, déjà condamné pour lui avoir extorqué de l'argent dans le cadre de l’affaire de la sextape, a décidé de porter plainte. Selon lui, c’est Dana White qui lui a proposé de l’argent en échange de la non-divulgation de son nom, pour finalement violer l’accord.

Un résident de Las Vegas, Ernesto Joshua Ramos, a déposé une plainte contre le président de l’UFC Dana White, affirmant que ce dernier avait violé un accord de paiement de 450.000 dollars conclu en 2016 entre eux, rapporte le quotidien Las Vegas Review-Journal.

Selon cet accord, Ramos n’aurait pas dû divulguer le nom de White après la clôture de l'affaire d'extorsion criminelle de la sextape. L’entente devait lui octroyer 450.000 dollars. Ramos affirme que White ne lui a rien donné, et cherche maintenant à obtenir des dommages-intérêts pour, notamment, plusieurs violations du contrat.

«Je viens de découvrir qu’une plainte incohérente a été déposée contre moi hier. Ce type est allé en prison fédérale pour avoir tenté de m’extorquer il y a plus de cinq ans. Maintenant, il a engagé un avocat qui est également un criminel condamné, et il essaie encore de m’extorquer pour 10 millions de dollars. Il n’a pas reçu d’argent de moi la dernière fois et il ne recevra pas d’argent de moi cette fois. J’ai hâte que le tribunal rejette cela rapidement afin que je puisse me débarrasser de ces salauds pour toujours», a déclaré Dana White au quotidien.

Prison pour extorsion

Dana White a été extorqué en 2015 grâce à une vidéo prise via un téléphone portable sur laquelle le président de l’UFC aurait des relations sexuelles avec la petite amie d’Ernesto Joshua Ramos.

Ramos a été arrêté en 2015 et a été accusé d’avoir tenté de lui extorquer 200.000 dollars. Des agents du FBI ont filmé l'échange d'argent entre White et Ramos. Ce dernier a finalement plaidé coupable devant un tribunal et a purgé un peu plus d'un an de prison.

Lire aussi:

Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Règlement de compte en Seine-Saint-Denis, un jeune de 16 ans tué de deux tirs
Justin Trudeau, un genou à terre avec des manifestants contre le racisme - images
Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée visible depuis Paris - images
Tags:
procédures judiciaires, Dana White, Ultimate Fighting Championship (UFC)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook