Sports
URL courte
4124
S'abonner

Après une nouvelle annonce, Conor McGregor a expliqué les raisons pour lesquelles il a décidé de mettre fin à sa carrière professionnelle. La star des arts martiaux mixtes a précisé que combattre ne l'excitait plus dans une interview à la chaîne ESPN.

C’est déjà la troisième fois que Conor McGregor décide de quitter l'octogone une bonne fois pour toutes. Cette fois-ci, l’ex-champion de l'Ultimate Fighting Championship a expliqué sa décision par un manque d'intérêt pour le combat en tant que tel, dans une interview accordée à la chaîne de télévision américaine ESPN dans la foulée de son annonce.

«Le sport m'ennuie un peu. Le combat ne m'excite tout simplement pas. Je ne sais pas si c'est à cause de l'absence de public. Je ne sais pas ce que c'est. Mais je ne trouve pas d'engouement», a-t-il expliqué au média.

«Toute cette attente, rien ne se passe. Je recherche des adversaires mais en ce moment il n'y a pas grand-chose. Rien ne m'excite», a ajouté The Notorious.

Plans bouleversés

Le média fait remarquer que la pandémie de Covid-19 a torpillé le calendrier sportif de l’Irlandais, son prochain combat aurait dû se tenir le 11 juillet à Las Vegas.

McGregor a déclaré aux journalistes qu’il avait ses plans et ses objectifs personnels avec lesquels l'administration de l'UFC n’était pas d’accord. Pour ce premier combattant simultanément champion dans deux divisions différentes, le monde est devenu «fou».

Selon la chaîne ESPN, l'Irlandais a préparé le tweet dans lequel il a annoncé la fin de sa carrière sportive il y a deux semaines. Il l’a publié dimanche 7 juin.

Lire aussi:

Un épidémiologiste croit savoir les causes de la mortalité plutôt faible du Covid-19 en Allemagne
«Homme blanc de droite», «gros cumulard»: une élue LFI n’apprécie pas la nomination de Castex et le fait savoir
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Tags:
Ultimate Fighting Championship (UFC), Conor McGregor
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook