Sports
URL courte
1296
S'abonner

Après que McGregor a de nouveau annoncé prendre sa retraite, son adversaire Nurmagomedov a partagé sur Instagram une vidéo retraçant des moments clés de leur combat que le Russe a remporté en 2018. Les images sont suivies d’une légende dans laquelle le Russe prescrit d’être celui qui agit plutôt que celui qui parle.

Une semaine après que Conor McGregor a annoncé la fin de sa carrière pour la troisième fois, le Russe Khabib Nurmagomedov s’est souvenu de son combat avec celui-ci sur son compte Instagram et a donné un conseil à ses fans.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от Khabib Nurmagomedov (@khabib_nurmagomedov)

Il a diffusé des extraits vidéo montrant leur rencontre pendant l’UFC 229 qui s’est terminée par la victoire du combattant russe.

«Si vous ne savez pas... Ne parlez pas trop. Il y a ceux qui parlent et ceux qui agissent. Il vaut mieux être parmi ceux qui agissent», a-t-il lancé dans son message.

Un combat historique

Ce combat entre l’Irlandais et le Russe qui reste toujours invincible s’est déroulé en octobre 2018. McGregor a été vaincu par soumission au quatrième round. Nurmagomedov a ainsi réussi à défendre son titre de champion poids léger de l’UFC.

À la sortie de l’octogone, une bagarre générale a éclaté entre eux, en raison de laquelle tous deux ont écopé d’une amende et d’une suspension.

La star des arts martiaux mixtes, Conor McGregor, a annoncé pour la troisième fois la fin de sa carrière sportive le 7 juin. Plus tard, il a expliqué sa décision en disant que rien ne l’excitait plus dans le combat et qu’il ne trouvait plus d’adversaires.

Lire aussi:

Un épidémiologiste croit savoir les causes de la mortalité plutôt faible du Covid-19 en Allemagne
Christine Lagarde précise comment la crise va «changer profondément» les économies
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Tags:
Ultimate Fighting Championship (UFC), combat, Conor McGregor, Khabib Nurmagomedov
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook