Sports
URL courte
8224
S'abonner

Les caméras ont capté le bref échange qu’Emmanuel Macron a eu avec le joueur du PSG Kylian Mbappé avant la finale de la Coupe de France. Peu après, au cours du match, la vedette du PSG sera contrainte de quitter le terrain en raison d’une blessure.

Présent au Stade de France pour assister à la finale de la Coupe de France entre le Paris Saint-Germain et l'AS Saint-Étienne, Emmanuel Macron a longuement salué Kylian Mbappé, comme le montre une vidéo diffusée par Eurosport.

Le chef de l’État a bien sûr parlé football, félicitant le joueur pour la victoire de son équipe 9-0 contre Le Havre, début juillet. Mais Emmanuel Macron a également glissé une confidence insolite à l’international français, lui assurant qu’il avait parlé de lui à Angela Merkel. «On a parlé de toi avec la chancelière», a ainsi déclaré le Président évoquant une proposition à venir. «Bon courage et bonne chance, bonjour à tes parents», entend-on enfin prononcer le Président de la République à l’adresse du joueur du PSG.

Blessé en cours de jeu

Emmanuel Macron, connu pour être un supporter de l’Olympique de Marseille, traditionnelle équipe rivale du PSG, a par la suite salué l’ensemble des autres athlètes.

Les mots du Président de la République n’ont cependant pas porté bonheur au natif de Bondy qui est sorti sur blessure en cours de jeu. Touché à la cheville droite, l’attaquant a quitté le terrain en boitant. Une mauvaise nouvelle pour son équipe à moins de trois semaines  du quart de finale aller de Ligue des champions, contre l'Atalanta Bergame.

Lire aussi:

Comment éviter l’«effondrement» de la France qui vient? Laurent Obertone donne ses 10 lois «pour vaincre» – vidéo
Un certain nombre de départements français vont introduire un couvre-feu, selon le gouvernement
Radicalisme religieux: l’islamisme qui cache la forêt?
Ankara dit être prêt à envoyer des troupes au Haut-Karabakh si Bakou le demande
Tags:
Angela Merkel, PSG, football, Kylian Mbappé, Emmanuel Macron
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook