Sports
URL courte
494
S'abonner

Alors que Lionel Messi a fait savoir à son club qu'il souhaitait partir, le président du FC Barcelone s’est dit prêt à quitter son poste pour permettre au joueur de rester, selon la chaîne TV3. Une bataille juridique pourrait néanmoins voir le jour si l’attaquant argentin désire toujours quitter le club libre de tout contrat.

Le président du FC Barcelone Josep Maria Bartomeu a déclaré qu’il quitterait ses fonctions si cela pouvait permettre à Messi de rester au club, rapporte la chaîne de télévision catalane TV3.

 Le dirigeant, cible d’une motion de censure, est en effet soupçonné de s’être mis le sextuple Ballon d’or à dos, alimentant ses velléités de départ.

M.Bartomeu a cependant fixé deux conditions à sa démission: Lionel Messi doit d’abord formuler clairement ses griefs à son encontre, puis faire savoir qu’il restera.

Le FC Barcelone a ainsi renvoyé la balle dans le camp du joueur argentin, dont les réactions seront à présent scrutées de près.

Vers une bataille d’avocats?

Sous contrat avec le FC Barcelone jusqu’en 2021, Lionel Messi a signifié il y a quelques jours son envie de changer d’air, après près de 20 ans passés en Catalogne.

Le joueur souhaiterait activer une clause de son contrat, arrivée à expiration le 10 juin, mais qui pourrait en réalité courir jusqu’au 30 juin, du fait du décalage lié au Covid-19. Si cette disposition est activée, l’Argentin sera libre de partir. Dans le cas contraire, le montant de sa clause libératoire s’élèvera à 700 millions d’euros. Une bataille juridique pourrait donc s’engager entre l’Argentin et son club de cœur.

Dans le cas d’un départ, différents points de chute sont évoqués pour le meilleur buteur du championnat d’Espagne, comme Manchester City, l’Inter Milan ou le PSG.

Depuis son arrivée au FC Barcelone, Messi a en autres remportés 10 championnats d’Espagne, quatre Ligues des champions et six Coupes du Roi.

Lire aussi:

Alerte à la bombe: l’Arc de triomphe évacué - images
Le Président algérien Tebboune hospitalisé
Covid-19: des «super-contaminateurs» dans la nature? Un médecin appelle à changer la politique de test
Tags:
Inter Milan, Manchester City, PSG, football, FC Barcelone, Lionel Messi
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook