Sports
URL courte
Par
4392
S'abonner

La danseuse russe Kastet a remporté la compétition Red Bull BC One, lui octroyant le titre de championne du monde de breakdance pour la deuxième année consécutive. Cette danse issue de la culture hip-hop sera retenue pour les Jeux olympiques de Paris en 2024.

La finale du Red Bull BC One, la plus importante compétition de breakdance au monde, s’est tenue le samedi 28 novembre à Salzbourg, en Autriche. Elle a été remportée par la Russe Natalya Kilyachtchikhina, plus connue sous le surnom de Kastet. Lors du dernier duel, elle a gagné face à la Belge Madmax, tandis que le Japonais Shigekix a remporté la finale chez les hommes.

Étudiante de 22 ans et originaire de Krasnodar, la «b-girl» (nom donné aux performeuses de breakdance) avait déjà remporté cette compétition en 2019, devenant la première de sa discipline à parvenir à défendre son titre. Elle s’attendait à des opportunités professionnelles, avec une participation à d’autres tournois, mais la pandémie de coronavirus a quelque peu bousculé ses plans.

Après des débuts en danse latino-américaine puis dans le judo, elle a découvert sa passion pour cette danse mêlant sport et art. «La seule chose qui correspondait à mon emploi du temps était un breakdance à l'extérieur de la maison. Et cela m'a pris beaucoup de temps», raconte-t-elle. Elle s’entraîne pendant plusieurs heures cinq fois par semaine, et a augmenté ce rythme à deux fois par jour avant la grande finale.

Lors de ce tournoi, huit filles et huit garçons ont participé, issus de 16 pays différents. L’événement avait lieu à huis clos en raison de la crise sanitaire. Des écrans géants placés aux quatre coins de la salle affichaient les proches des participants, tandis qu’ils les regardaient en direct.

«Pendant le duel, j'ai vu mes parents à l'écran. Et quand j'ai gagné, je les ai vus danser de joie pour moi. Bien sûr, sans public, c'était différent. Avec un public, on ressent un soutien, plus d'émotion», témoigne Kastet. «D’un autre côté, sans le public c’est un peu plus facile, je n'ai pas été distraite par la foule».

Bientôt aux JO

Après avoir été reconnu en tant que sport olympique l’année dernière, le breakdance a été retenu par le Comité international olympique (CIO) pour les Jeux de Paris en 2024. La capitale française devrait ainsi accueillir la première compétition de ce sport issu de la culture hip-hop. La sélection doit encore être validée par le CIO en ce mois de décembre.

Lire aussi:

Il fonce sur les gendarmes dans le Gard en projetant leur véhicule huit mètres plus loin
Couvre-feu à 18h: «On a le droit de déroger, alors faisons-le», lance un maire breton
Le Drian: «Il est urgent de dire à l'Iran que cela suffit»
Tags:
Comité international olympique (CIO), JO 2024, sport, compétition, breakdance
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook