Sports
URL courte
Par
4758119
S'abonner

Le match entre le Paris Saint-Germain et l'Istanbul Basaksehir a été interrompu ce mardi 8 décembre après qu'un membre du staff du club turc a accusé le quatrième arbitre d’insulte raciste à son encontre. Il s’agit du premier incident du genre dans l’histoire de la Ligue des champions.

Le dernier match de poule de Ligue des champions entre le Paris Saint-Germain et l'Istanbul Basaksehir a été interrompu à la 16e minute ce mardi 8 décembre après que l'entraîneur adjoint stambouliote Pierre Achille Webo a accusé le quatrième arbitre d'insulte raciste.

Propos jugés racistes

Pierre Achille Webo dit avoir été désigné par le mot «noir» avant de recevoir un carton rouge de la part d'Ovidiu Hategan, arbitre principal et roumain comme le quatrième arbitre Sebastian Coltescu. Ce dernier a initialement demandé à l'arbitre principal d'intervenir pour Webo, trop véhément après une décision arbitrale.

De son côté, le quatrième arbitre affirme qu’il a dit «black guy», rapporte RMC Sport. Des propos qui ont suscité la colère de Demba Ba qui lui a demandé «Pourquoi quand vous montrez un Noir vous dites "Black guy" et quand vous montrez un Blanc, vous ne dites pas "White guy"?».

Neymar, Marquinhos et Mbappé ont également demandé des explications au quatrième arbitre.

Un journaliste roumain affirme avoir entendu ces propos du quatrième arbitre: «Le noir là-bas. Va voir qui il est. Le noir là-bas, ça n'est pas possible d’agir comme ça».

Suite à l’incident, les joueurs des deux équipes ont pris la décision de quitter la pelouse.

Le quatrième arbitre devrait quitter le terrain et prendre place dans le camion de la VAR.

Alors que le match devait reprendre à 22h00, plusieurs joueurs turcs ont refusé toujours de retourner sur la pelouse.

Le match sera rejoué demain en fin d'après-midi, à 18h55.

Réaction des autorités turques

Le Président turc dénonce des propos racistes et appelle l’UEFA à réagir.

«Je condamne fermement les propos racistes tenus à l'encontre de Pierre Webo, membre du staff technique de Basaksehir, et je suis convaincu que l'UEFA prendra les mesures qui s'imposent», a déclaré Recep Tayyip Erdogan sur Twitter.

Le ministre des Sports turc Mehmet Muharrem Kasapoglu a pour sa part soutenu sur Twitter l’Istanbul Basaksehir.

Lire aussi:

Face à la Chine, les «Indiens se méfient» d’un affrontement général
Giuseppe Conte prévoit d’annoncer sa démission ce mardi
L’Institut Pasteur arrête son principal projet de vaccin contre le Covid-19, pas assez efficace
Tags:
Turquie, France, PSG
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook