Sports
URL courte
Par
0 38
S'abonner

Pour contrer la propagation du Covid-19, le Japon souhaite limiter le nombre de personnes qui seront avec les dirigeants et ministres étrangers aux Jeux olympiques de Tokyo. Les chefs d'État ne pourront être accompagnés que par 11 personnes, et les ministres par quatre, indique l'agence Kyodo.

Les autorités japonaises ont lancé un appel à limiter le nombre de personnes qui accompagneront les dirigeants et ministres étrangers aux Jeux olympiques de Tokyo en raison de la pandémie, rapporte ce dimanche 14 mars l'agence de presse japonaise Kyodo.

Ainsi, le groupe accompagnant un dirigeant étranger devra comprendre 11 personnes. Un ministre pourra être accompagné d'une délégation ne dépassant pas quatre collaborateurs. Des demandes en ce sens ont été envoyées aux ambassades et aux comités olympiques nationaux.

En outre, les délégations étrangères devront passer un nouveau test de dépistage au coronavirus dans les 72 heures avant leur départ pour le Japon et subir un examen à leur arrivée. Ils ne seront pas autorisés à rencontrer les athlètes et devront utiliser uniquement les transports fournis par le pays hôte.

Lors des événements publics, ils seront accompagnés par un responsable du gouvernement japonais, lequel s'assurera qu’ils se conforment aux exigences sanitaires comme le port du masque et le lavage des mains régulier, ajoute l'agence.

Des restrictions sur le nombre de spectateurs

Le journal Sankei shinbun indique également samedi 13 mars que les organisateurs pourraient autoriser le remplissage des sites olympiques à la moitié de leur capacité. Pour les grands stades, le nombre ne devrait pas dépasser les 20.000 personnes.

La décision va à l’encontre de l’opinion de la majorité des Japonais. Ainsi, quelque 77% sont opposés à la présence de public étranger du fait de la crise sanitaire, indique un sondage du quotidien Yomiuri Shimbun publié lundi 8 mars.

Des interdictions en vigueur

Les Jeux Olympiques de Tokyo, qui ont été reportés d'un an en raison de la pandémie de Covid-19, doivent se tenir du 23 juillet au 8 août. Mais le développement de l’épidémie dans le pays ne cesse d’inquiéter les autorités.

Actuellement, le Japon ne délivre pas de nouveaux visas aux étrangers en raison de la détection de la nouvelle souche du coronavirus au Royaume-Uni. Cette interdiction est entrée en vigueur le 28 décembre 2020. Initialement, elle était censée durer jusqu'à la fin du mois de janvier, mais a été prolongée tout comme l’état d’urgence instauré dans la capitale début janvier.

Actuellement, seuls les citoyens japonais et les étrangers titulaires de visas de longue durée résidant en permanence dans le pays sont autorisés à y rentrer.

Lire aussi:

«Danger pour la France», «guerre d’influence»: Jordan Bardella dézingue la Turquie d’Erdogan
Le centre d'enrichissement de Natanz touché par un acte «terroriste antinucléaire», selon Téhéran
Quand Erdogan dit ce que Zelensky veut entendre: des politiques criméens commentent le soutien turc
Tags:
JO 2020, Tokyo, Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook