Sports
URL courte
Par
213384
S'abonner

Le défenseur de Leicester Wesley Fofana a remercié la Premier League de lui avoir permis de rompre lundi son jeûne pendant le ramadan en buvant de l’eau au milieu d'un match. Un fait loin d’être isolé, les sportifs de haut niveau de religion musulmane étant nombreux.

Un match du championnat d’Angleterre opposant lundi 26 avril Leicester à Crystal Palace a été brièvement interrompu avec l’accord de l’arbitre et de l’équipe adverse pour permettre au défenseur central de Leicester, le Français Wesley Fofana, de se réhydrater. La pause, faite à la 34e minute, n’a duré que quelques secondes, mais le joueur a pu rompre le jeûne du ramadan au moment où le soleil venait de se coucher.

Avant de reprendre sa place, Wesley Fofana a levé le pouce en direction de l’arbitre. Le joueur a plus tard, sur les réseaux sociaux, remercié ses coéquipiers et ses adversaires pour ce geste.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от Wesley Fofana (@lawestt_)

«C'est ce qui rend le football merveilleux», écrit-il après le match. Il a également remercié la Premier League ainsi que le gardien de Crystal Palace, Vicente Guaita, qui a retardé une remise en jeu pour lui permettre de boire de l’eau.

L’interruption avait été convenue avant le match avec l'arbitre Graham Scott. Ce serait une première dans l'histoire de la Premier League, note Associated Press (AP).

À l’issue de la rencontre, Leicester s’est imposé 2 à 1 contre Crystal Palace.

Le jeûne musulman

Le mois du ramadan, l'un des piliers de la religion islamique, a commencé le 13 avril. Pendant cette période, les musulmans ne mangent et ne boivent pas pendant la journée, donc entre le lever et le coucher du soleil.

Les sportifs musulmans, notamment les footballeurs, sont obligés de concilier le jeûne et la préparation. Les grandes ligues européennes comptent d’ailleurs dans leurs rangs un grand nombre de joueurs pratiquant l’islam, dont le nombre s’est considérablement accru au cours de ces dernières décennies. C’est entre autres le cas du ressortissant égyptien Mohamed Salah et du Sénégalais Sadio Mane du FC Liverpool. Ces deux sportifs suivent les croyances musulmanes, mais peuvent interrompre le ramadan pour être en pleine forme physique en prévision d’un match important, comme ça a été le cas lors de la finale de la Ligue des champions contre le Real Madrid le 26 mai 2018 à Kiev, selon le média espagnol Atalayar.

L’attaquant français du Real Madrid Karim Benzema publie parfois sur les réseaux sociaux des photos de l'Iftar, repas pris chaque soir par les musulmans au coucher du soleil pendant le ramadan.

«Saha ftourkoum ("Bon appétit à la rupture du jeûne") à tous les musulmans du monde entier», a-t-il notamment écrit le 15 avril au coucher du soleil.

En 2019, les Marocains de l'Ajax Amsterdam Hakim Ziyech et Noussair Mazraoui ont déclaré avoir décidé de jeûner pendant le mois de ramadan malgré les grands matchs auxquels ils devaient participer.

Certains, en revanche, ne préfèrent pas communiquer à ce sujet, comme l’actuel milieu de terrain de Chelsea et international français N'Golo Kanté qui avait jeûné, en plein été et en toute discrétion, quand il jouait à Caen en 2018. «Il faisait très chaud. Tu sentais qu'il était en souffrance. Et il ne voulait le dire à personne», avait alors confié Jérôme Rothen sur RMC Sport.

Lire aussi:

La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
En Seine-Saint-Denis, ces deux prénoms sont les plus donnés aux bébés depuis 2018
Tags:
match, Angleterre, Wesley Fofana, islam, ramadan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook