Sports
URL courte
Par
5366
S'abonner

Avant le début du match amical opposant la Hongrie à l’Irlande le 8 juin à Budapest, «The Boys in Green» ont mis un genou à terre comme le font de nombreux sportifs depuis la mort de George Floyd. Un geste qui a provoqué des huées et des sifflets.

Des footballeurs au maillot émeraude, un genou à terre alors que leurs adversaires en blanc et rouge tiennent debout. Des huées qui s’élèvent. Cette scène a précédé mardi le match amical opposant la Hongrie à l’Irlande et qui s’est terminé sur un score nul.

​Quant aux sportifs hongrois, on les voit poser une main sur une de leurs manches, au niveau de l’écusson «UEFA Respect».

Selon la presse irlandaise, les huées provenaient des supporters hongrois. Concernant la Hongrie, en prévision des matchs de l’Euro qui seront disputés du 11 juin au 11 juillet, la Fédération de football du pays (MLSZ) a annoncé que les joueurs défendant les couleurs hongroises ne poseront pas un genou à terre. Elle rappelle que les règlements de l’UEFA et de la FIFA n’admettent aucune politisation dans les stades, position que la MLSZ partage.

Genou à terre avant les matchs

Des footballeurs de plusieurs pays posent un genou à terre avant le début des matchs depuis à peu près un an, depuis la mort de George Floyd, Afro-Américain tué en 2020 par la police à Minneapolis. Le décès de l’homme – qui a répété pendant les derniers instants de sa vie «Je ne peux pas respirer» – a provoqué une vague de protestations menées sous le slogan «Black Lives Matter» aussi bien à l’intérieur des États-Unis qu’à l’extérieur.

Ainsi, poser un genou à terre est devenu un signe de protestation contre le racisme, également exécuté par des politiciens, des policiers et des manifestants. Toutefois, il n’est pas au goût de tout le monde.

Aux États-Unis, il était d’ailleurs interdit jusqu’à récemment de poser un genou à terre pendant l’interprétation de La Bannière étoilée (The Star-Spangled Banner), l’hymne national, et ce en raison du geste de l’internationale Morgan Rapinoe en soutien au sportif Colin Kaepernick. La Fédération américaine de football n’a abrogé cette règle qu’en février dernier.

Cependant, certaines équipes s’y refusent, comme le club russe du FC Krasnodar qui a choisi de ne pas le faire avant le match les opposant à Chelsea en automne 2020, ce qui a provoqué une série d’indignations. Sollicitée par nos collègues de la chaîne RT, l’UEFA avait alors répondu que les joueurs et les arbitres étaient autorisés à poser un genou à terre, sans que cela soit obligatoire.

Lire aussi:

L'armée russe ouvre le feu pour stopper un destroyer britannique qui a violé sa frontière en mer Noire
Dupond-Moretti «n’a pas jugé utile de signaler» que les bulletins de la gauche étaient absents de son bureau de vote
Ex-ambassadeur de France à Moscou: «Joe Biden a très clairement compris le message du Président russe»
«Blancheur de la nourriture française»: Sciences Po s’enfonce toujours plus loin dans la dérive racialiste
Tags:
geste, racisme, football
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook