Sports
URL courte
Par
2615129
S'abonner

Le sport se veut au-dessus de la politique et doit unir les gens même si leurs pays ne s’entendent pas. Cependant, ce message n’a pas touché quelques fans ukrainiens qui s’en sont pris à un supporter russe venu mardi 29 juin soutenir l’équipe d’Ukraine à Glasgow face à la Suède.

«De qui dois-je avoir peur? […] Bien sûr, je suis au courant du conflit entre l’Ukraine et la Russie. […] Mais l’Ukraine, la Russie et la Pologne, nous sommes tous ensemble». C’est ainsi que ce fan russe a expliqué à la chaîne Bombardier sur YouTube pourquoi il était venu soutenir l’équipe d’Ukraine contre la Suède lors de son match à Glasgow le mardi 29 juin.

Originaire de la ville russe de Toula, mais résidant désormais à Glasgow, il a assuré à son interlocuteur qu’il n’avait pas peur d’aller au stade pour soutenir l’équipe ukrainienne.

En effet, une photo, largement relayée sur les réseaux sociaux, le montre sur une tribune du stade à côté de son ami ukrainien, tous deux portant les drapeaux de leurs pays et emplis de joie.

​Cependant, cette joie n’a pas duré longtemps, car une autre vidéo montre un groupe de fans ukrainiens agresser le supporter russe. Son ami repousse les assaillants et recouvre son camarade avec le drapeau ukrainien.

​Après cela, une autre photo montre le Russe avec une mine triste, sans chapka ni drapeau, la chemise déchirée et la main sur le visage.

Contacté par Sputnik, le comité d’organisation de l’Euro 2020 a indiqué qu’il étudiait cette agression.

Un maillot provocateur

L’équipe d'Ukraine n’a pas pu éviter les questions qui touchent à ses relations avec la Russie dès le début de la compétition.

Ainsi, elle a présenté des T-shirts comportant les contours du pays incluant la Crimée, péninsule redevenue russe en 2014. Outre cela, ceux-ci comportaient la phrase «Gloire à l’Ukraine!», et à l’intérieur du col «Gloire aux héros!». Ces slogans ont été utilisés par des mouvements nationalistes ukrainiens qui ont activement coopéré avec l’Allemagne nazie lors de la Seconde Guerre mondiale.

La carte du pays incluant la Crimée est restée validée par l’UEFA, cependant l’organisation a demandé à Kiev d'en retirer la phrase «Gloire aux héros!», considérée comme «politique». L’autre inscription «Gloire à l’Ukraine!» reste sur le maillot.

Lire aussi:

L'efficacité du vaccin de Pfizer est tombée à 39% face au variant Delta, constate Israël
Le gouvernement fait revoter les députés en pleine nuit pour imposer le pass sanitaire à l’hôpital
Un système de DCA russe détruit l’ensemble des missiles israéliens ayant visé une ville syrienne
Tags:
Euro 2020, football, Russie, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook