Sports
URL courte
Par
Jeux olympiques 2020 de Tokyo (63)
33471
S'abonner

Sélectionnés pour les Jeux olympiques de Tokyo, mais provisoirement suspendus par la Fédération internationale de natation pour infractions supposées aux règles antidopage, deux nageurs russes ont été réhabilités.

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a satisfait la demande des nageurs russes Veronika Andrusеnko et Alexandr Kudashev qui avaient fait appel après avoir été provisoirement suspendus par la Fina, la Fédération internationale de natation. Ils pourront ainsi participer aux Jeux olympiques, a déclaré à Sputnik le président de la Fédération russe de natation, Vladimir Salnikov.

«L'appel est satisfait, nos athlètes Veronika Andrusenko et Alexandr Kudashev pourront participer aux Jeux olympiques de Tokyo», a-t-il indiqué.

Selon lui, les accusations ont été levées, il n’y a eu aucune violation de la législation antidopage.

«Ils ont été déclarés innocents. Ce qui signifie qu’ils ne sont frappés d’aucune restriction. Nous sommes heureux que le problème ait été résolu. Les deux sportifs peuvent maintenant tranquillement continuer à se préparer pour les Jeux olympiques», a-t-il ajouté.

«Nous appliquerons la décision»

La Fédération internationale a publié un communiqué sur le sujet.

«La Fina reconnaît pleinement le TAS en tant qu'organe juridictionnel indépendant dans des cas comme ceux-ci. Nous sommes reconnaissants pour leur examen rapide de cette question, et nous respecterons et appliquerons la décision du TAS.»

Veronika Andrusenko et Alexandr Kudashev, médaillés des championnats du monde, avaient été provisoirement suspendus.

«Un véritable choc»

La décision avait été prise sur la base des données fournies par l'Agence mondiale antidopage (AMA) et des données issues de l'étude de matériel récupéré dans l'ancien laboratoire antidopage de Moscou. Les deux sportifs ont fait appel auprès du Tribunal international.

«Pour moi, cette nouvelle a été un véritable choc. J’ai été informée qu’il s’agissait des années 2014 et 2015. Je l’ai appris le 13 [juillet, ndlr]. J'ai toujours préconisé le sport propre, je n'ai jamais enfreint les règles antidopage. Je continuerai à me préparer aux Jeux olympiques en espérant que mon innocence sera prouvée», avait précédemment indiqué Veronika Andrusenko à Sputnik.

Après avoir appris qu’ils avaient obtenu gain de cause, Alexandr Kudashev a rappelé qu’il avait toujours œuvré contre l’utilisation de substances interdites.

«Comme athlète propre, qui n'a jamais rien utilisé, j’étais certain que la justice triompherait et que nous serions innocentés. La plus grande crainte était de rater les Jeux olympiques si la procédure traînait en longueur, mais j’ai continué à y croire, j’étais certain à 99% que tout irait bien», a ajouté Alexandr Kudashev.

Les Jeux olympiques de Tokyo débuteront le 23 juillet, les compétitions des nageurs sont prévues entre le 24 juillet et le 1er août. Veronika Andrusenko se présentera aux 200m nage libre et au relais 4x200m nage libre. Alexandr Kudashev doit nager le 200m papillon. Les athlètes russes ne pourront concourir cependant que sous bannière neutre à la suite des sanctions en vigueur après les affaires de dopage d’État. Toutefois, les couleurs nationales –blanc, bleu, rouge– peuvent figurer sur l’uniforme. Des drapeaux russes pourront également être apportés dans les tribunes, mais celles-ci seront pratiquement fermées au public.

Dossier:
Jeux olympiques 2020 de Tokyo (63)

Lire aussi:

Les nanocorps pourraient devenir l’arme la plus efficace pour lutter contre le Covid-19, selon une étude
«Il y a quelque chose sur votre menton»: Joe Biden pris au dépourvu devant les caméras - images
Une météorite explose au-dessus de la Turquie ravagée par les incendies – vidéos
Tags:
Tribunal arbitral du sport (TAS), natation, Tokyo, JO 2020, Jeux olympiques
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook