Actus
URL courte
Par
10245
S'abonner

Un imbroglio géographique pour des supporters français qui espéraient voir les Bleus affronter le Portugal. Six Français se sont retrouvés à Bucarest au lieu de Budapest, ignorant qu’il s’agissait de deux villes différentes. «Nous devons en apprendre davantage sur l’Europe», avouent-ils.

«Pour être honnête, pour moi, jusqu'à aujourd'hui, il n'y avait aucune différence entre "Bucarest" et "Budapest"», confie un supporter français auprès du média roumain Jurnalul National après s’être retrouvé à Bucarest en compagnie de cinq autres suite à une erreur de destination.

Les six Français avaient souhaité voir le match Portugal-France qui s'est déroulé le 23 juin à la Ferenc-Puskas Arena de Budapest, or, au lieu de se rendre dans la capitale hongroise, ils se sont rendus à Bucarest.

Repérés par un journaliste dans un bar, les Français lui ont expliqué qu’ils avaient suivi des groupes de supporters «depuis l’aéroport».

«Je pensais qu’il y avait des supporters hongrois qui allaient aussi au match. Nous les avons suivis. On s’est dit que s’il y avait des Hongrois, ils connaissaient bien le chemin du stade et qu’il ne fallait plus s’inquiéter. Nous n’aurions jamais imaginé qu’ils soient ukrainiens», ont-ils confié.

Frustrés au début, ils se sont finalement calmés et ont regardé le match à la télévision.

«C’est la première fois que nous nous rendons dans cette partie de l’Europe. […] Nous devons en apprendre davantage sur l’Europe», ont-ils poursuivi.

Les Bleus bientôt à Bucarest

Toutefois, le groupe de supporters aura l’occasion de se consoler. Suite au match joué contre le Portugal (2-2), l’équipe de Didier Deschamps se rendra finalement dans la capitale roumaine dans les jours à venir.

Le 28 juin, en huitième de finale de l’Euro, les Bleus, premiers du groupe F, rencontreront la Suisse à Bucarest au stade National Arena. Les six supporters ayant confondu les capitales européennes n’auront donc pas besoin de faire le déplacement.

Selon le journaliste roumain qui les a croisés, les Français ont finalement réservé un appartement à Bucarest.

D’autres mésaventures

Ce n’est pas la première fois que des villes portant des noms semblables ou similaires désorientent certains supporters.

Lors du Mondial 2018 qui s’est tenu en Russie, des supporters de l'équipe suisse se sont également trompés de ville. Ils ont confondu Rostov Veliki (dans l’oblast d’Iaroslavl) et Rostov-sur-le-Don, deux villes étant éloignées l’une de l’autre de 1.283 kilomètres, et ont réservé une chambre d’hôtel dans la mauvaise ville.

Venus en Belgique en 2019 pour supporter leur équipe en Champions League, deux Anglais ont confondu la ville de Gand (qui s’écrit Gent en anglais) et celle de Genk. Ils ne se sont rendu compte de leur erreur qu’une trentaine de minutes avant le match et ont été contraints de le regarder à la télévision.

Lire aussi:

Un appel national à la grève lancé parmi les soignants pour s'opposer à l'obligation vaccinale
Les gangs de rue à l’assaut de Montréal: «La répression ne servira à rien»
Plus de 80 CRS choisissent de dormir dans leur fourgon plutôt quand dans une caserne jugée «trop sale»
La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Tags:
Budapest, Bucarest, France, Bleus, Portugal
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook