Ecoutez Radio Sputnik
    Dossier
    International

    Groenland, l'île «n'est pas à vendre»

    Le vendredi 16 août, le Wall Street Journal a écrit que par le passé, Donald Trump avait à plusieurs reprises évoqué la possibilité d’acheter le Groenland lorsque ses conseillers discutaient des ressources de l’île, ainsi que de son importance géopolitique. Selon le quotidien, les conseillers ont également abordé la question de savoir si les États-Unis pourraient utiliser le Groenland pour renforcer leur présence militaire dans l’Arctique.

    Par la suite, le Président Trump a confirmé que de tellesdiscussions avaient effectivement eu lieu. Il a également estimé que le Groenland faisait beaucoup de mal au Danemark qui, selon lui, perdait environ 700 millions de dollars chaque année pour entretenir cette île gigantesque.

    À son tour, la Première ministre danoise Mette Frederiksen a exclu la possibilité d'une vente du Groenland: «Le Groenland n'est pas Danois. Il appartient aux Groenlandais», a-t-elle insisté.