International

L'incident avec l'avion de Morales

Dans la nuit de mardi 2 juillet à mercredi 3 juillet, la France, le Portugal, l'Espagne et le Portugal ont fermé leur espace aérien à l'avion du président bolivien Evo Morales qui revenait d'un sommet des pays exportateurs de gaz organisé à Moscou. Les autorités de ces deux pays européens soupçonnaient la présence de l'ex-consultant de la CIA Edward Snowden à bord de l'appareil.