France

Controverse autour de la loi «Sécurité globale»

La proposition de loi Sécurité globale, dont l'article 24 prévoit de pénaliser la diffusion malveillante d'images de forces de l'ordre, a provoqué une levée de bouclier des journalistes et des défenseurs des libertés dans toute la France en novembre 2020.

Des manifestations ont été organisées contre ce que certains considèrent comme une atteinte à la liberté de la presse, voire une dérive autoritaire de l'exécutif.

La mesure controversée a été votée en première lecture par l’Assemblée nationale le 20 novembre. À la demande de Jean Castex, elle sera désormais soumise au Conseil constitutionnel, pour être ensuite examinée au Sénat en janvier 2021.

Plus d'info