© Ruptly .

La huitième édition du Salon international de l'hélicoptère s'est ouverte le 21 mai à Moscou. Le Salon a réuni plus de 200 sociétés en provenance de dix pays dont la Russie, la Biélorussie, la Lituanie, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et la république tchèque.

Lire aussi:

«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
Plusieurs explosions entendues à Minsk
Un couple de sexagénaires agresse une caissière qui leur demande de porter un masque dans les Vosges
Tags:
HeliRussia 2015, République tchèque, Espagne, Italie, Allemagne, France, États-Unis, Lituanie, Biélorussie, Russie, Moscou, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook

Plus de vidéos

  • Infirmière (image d'illustration)
    Dernière mise à jour: 19:00 06.08.2020
    19:00 06.08.2020

    Covid-19: «On court après le virus, on ne le maîtrise pas!»

    Par

    La France présente les signaux d’une reprise épidémique du Covid-19. À quoi cela peut-il être dû? Selon Frédéric Bizard, président du think tank «Institut Santé», le pays échoue au cœur même du dispositif de lutte contre le virus: les tests et le traçage. Entretien.

  • Virus
    Dernière mise à jour: 18:17 04.08.2020
    18:17 04.08.2020

    Covid-19: pourquoi «laisser les jeunes se contaminer» est une mauvaise idée

    Par

    L’infectiologue Éric Caumes a suggéré de laisser les jeunes se contaminer entre eux afin de favoriser l’immunité collective. Depuis, les critiques fusent. Frédéric Bizard, président du think tank «Institut Santé», décortique cette proposition controversée.

  • Twitter
    Dernière mise à jour: 18:54 31.07.2020
    18:54 31.07.2020

    «Blasphème»: les appels au boycott font rage sur Twitter

    Par

    Sur Twitter, les appels au boycott vont bon train cette semaine. Les twittos ont ciblé deux comptes: le très parodique «@_dieuoff» d’une part et celui de Netflix. Deux comptes bien différents, mais avec un point commun: tous deux se sont vus pointés du doigt pour «blasphème». On vous explique pourquoi en 2 minutes.

  • Beyrouth, Liban
    Dernière mise à jour: 14:55 31.07.2020
    14:55 31.07.2020

    Le Liban s’est-il tiré une balle dans le pied en critiquant Paris?

    Par

    Sous tension, le gouvernement libanais peut-il perdre le puissant soutien de la France? Le Premier ministre libanais a répondu aux impatiences du chef de la diplomatie française, qui était récemment en visite à Beyrouth. Si dans un premier temps, Hassan Diab a critiqué Jean-Yves Le Drian, il a dû rapidement faire machine arrière. Analyse.