Ecoutez Radio Sputnik
    © Sputnik .

    Une vingtaine de salariés d'une entreprise de travaux publics ont commencé à s'activer dès le début de la matinée dans la partie sud du bidonville, où vivent de 800 à 1.000 migrants selon la préfecture mais 3.450 selon les associations.

    Les heurts entre la police et les réfugiées ont eu lieu lors du démantèlement des camps de migrants et de réfugiés nommées « jungle » à Calais, le 29 février.

    Lire aussi:

    La Russie pourrait lancer une attaque surprise contre l’Europe, spécule Die Welt
    En Algérie, la première cause de la prolifération «inquiétante» du cancer est culinaire
    Les jus de fruits 100% naturels présentent un danger mortel, révèlent des médecins français
    Tags:
    émeutes, migrants, police, réfugiés, Calais, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Plus de vidéos