Ecoutez Radio Sputnik
    Un cerf

    Un chasseur sachant chasser sait aussi sauver un cerf

    © Sputnik. Alexey Kudenko
    Vidéos
    URL courte
    5250

    Un chasseur américain a vu un cerf mais a décidé de ne pas le tuer car celui-ci s’était accroché à un arbre. Le chasseur, aidé par son père, a au contraire décidé de libérer l’animal.

    Des chasseurs américains ont libéré un cerf qui s'était accroché à un arbre avec ses bois, aux alentours du village de Corning, dans l'Ohio. La vidéo de l'opération de sauvetage a été publiée sur la chaîne Youtube ViralHog.

    L'auteur de la vidéo a raconté que ce jour-là il partait chasser avec son arc quand il avait vu un cerf agité. Il a commencé à s'approcher de l'animal, prêt à tirer, quand il a remarqué que le cerf avait besoin de l'aide car il avait coincé ses bois dans les branches d'un arbre.

    L'animal se serait retrouvé «pris au piège» en frayant ses bois à un arbre. L'automne est la saison des amours chez les cerfs, à la suite de quoi ils perdent leurs bois. Pour accélérer cette procédure les animaux frayent leurs bois aux arbres.

    Tout d'abord, le chasseur a tenté de libérer l'animal tout seul à mains nues, mais face à son échec il a appelé son père à la rescousse. Au début, les deux hommes n'ont pas réussi car l'animal ne se laissait pas toucher. Les deux chasseurs ont alors décidé de prendre une scie à moteur. Ils ont coupé le sommet de l'arbre, et ainsi pu libérer le cerf.

    «Porte-toi bien!», ont crié les chasseurs à l'animal apeuré au moment où celui-ci se précipitait vers la forêt.

    L'auteur de la vidéo a après coup avoué que cette chasse avait été l'une des plus «géniales» et «folles» de sa vie.

    Lire aussi:

    Un iPhone, une femme ou des divergences politiques: une bagarre de cerfs vue par la Toile
    Aux USA, des cerfs pris de panique trouvent la mort en sautant d'un pont (vidéo)
    Un cerf renverse un Canadien en pleine rue (vidéo)
    Tags:
    sauvetage, chasse, cerfs, Ohio, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Plus de vidéos