Vidéos
URL courte
Par
29484
S'abonner

Un sondage révèle que pour 11% des Américains, la Seconde Guerre mondiale opposait les États-Unis à l’Union soviétique. Si la Guerre froide joue un rôle indéniable dans cette méconnaissance, ce n’est pourtant pas la première fois que les Américains révèlent leurs méconnaissances historiques. Retour en 2 minutes sur une réputation qui les précède.

Cette année marque le 75e anniversaire de la victoire des Alliés sur le nazisme. Si habituellement, la Chine, la France, les États-Unis, la Russie et le Royaume-Uni célèbrent le 8 ou 9 mai en grande pompe, les célébrations ont dû être annulées du fait de la pandémie.

Qu’à cela ne tienne: bien que les défilés militaires se font rares, le 8 et le 9 mai sont gravés dans les mémoires de chacun… sauf peut-être pour une partie des Américains.

Pour Sputnik.Opinions, l’IFOP a évalué l’état des connaissances des Américains sur l’histoire de la Seconde Guerre mondiale et les résultats en disent long. D’abord, 69% des personnes interrogées ne savent pas ce que célèbre la date du 8 mai. Ensuite, 37% ne connaissent pas ou donnent une réponse erronée concernant la Shoah et finalement, un Américain sur dix pense que ce conflit, le plus sanglant de l’Histoire, a opposé les États-Unis à l’Union soviétique.

Faut-il en rire ou en pleurer, à vous de choisir. Mais faut-il s’en étonner? Dans le fond, pas vraiment. D’abord parce que la Guerre froide a laissé des traces aussi bien chez le peuple russe qu’américain. Et ce conflit continue sur fond de Soft Power entre les deux puissances, amenant le plus souvent à toutes sortes de clichés, le plus connu restant la diabolisation gratuite des Russes dans les films américains.

Ensuite, parce que les Américains ont la réputation (sûrement injuste) d’être ignorants, que ce soit en termes d’histoire ou de géographie. Alors qu’au mois de janvier, les tensions étaient palpables avec l’Iran après la mort du général Soleimani suite à une frappe américaine, un sondage Morning Consult/Politico a tiré des conclusions inquiétantes sur l’état de connaissance d’une partie de la population. Si 47% se sont dits favorables à la frappe américaine responsable de la mort de Soleimani, et donc partisans d’une hausse des tensions entre les deux pays, il n’y avait plus personne lorsqu’il s’agissait de situer l’Iran: seuls 28% d’entre eux ont su placer le pays correctement sur une carte et les résultats sont édifiants, certains plaçant même l’Iran… aux États-Unis.

Les exemples sont légion. La faute à un système éducatif défaillant ou aux sources d’information qu’utilise la population, à l’image de Donald Trump, accro aux réseaux sociaux?

À cette question, pas de réponse, mais il ne faut pas plus de 2 minutes pour faire une recherche Google ou encore mieux, ouvrir un livre.

Lire aussi:

Une jeune femme violée dans le métro parisien, son agresseur déjà arrêté 11 fois pour des infractions sexuelles
«Ça ne suffit pas»: les autorités exhortent les soignants à se faire vacciner «très rapidement»
Scènes de violences urbaines à Lyon entre la police et des habitants d'un quartier – vidéos
Après le Covid, le chaos social? Le FMI s'inquiète pour la France
Tags:
Seconde Guerre mondiale, Russie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook

Plus de vidéos