Mondial 2018: des Brésiliens découvriront la Russie à bord d’une vieille Ford Coccinelle

Mondial 2018: des Brésiliens découvriront la Russie à bord d’une vieille Coccinelle

Daniel Marenco/ Expedição Fuscamerica/ Divulgação
Opinions
URL courte
Mondial 2018: Plus que du foot (45)
490

Deux Brésiliens, le photographe Nauro Junior et son ami Caio Passos, se préparent à traverser toute la Russie, se concentrant sur les villes où se dérouleront les matchs de la Coupe du Monde de football. Ils ont confié à Sputnik qu’une Volkswagen Coccinelle d'occasion de 1968, appelée Fusca au Brésil, serait le 3e membre de l’expédition.

Au cours de son voyage à travers une Russie «footballistique», la Volkswagen devra parcourir environ 20.000 km, en suivant la sélection brésilienne, mais il n'est pas à exclure qu'à un certain moment, la Fusca se rallie aux Argentins et Uruguayens, a déclaré Nauro Junior à Sputnik.

«Nous nous rendrons en Russie avec beaucoup de rêves, mais peu d'argent. Ainsi, si nous devons passer nos nuits dans la Fusca, nous le ferons, et s'il faut que nous cuisinions nous-mêmes nos repas, nous le ferons», a indiqué le chef de la future expédition.

Les deux amis vont traverser l'océan sans leur Fusca que le partenaire commercial de l'expédition va transférer à bord d'un bateau en Allemagne et ensuite, par rail, en Russie.

  • Mondial 2018: des Brésiliens découvriront la Russie à bord d’une vieille Coccinelle
    Mondial 2018: des Brésiliens découvriront la Russie à bord d’une vieille Coccinelle
    Nauro Júnior/ Expedição Fuscamerica/ Divulgação
  • Mondial 2018: des Brésiliens découvriront la Russie à bord d’une vieille Coccinelle
    Mondial 2018: des Brésiliens découvriront la Russie à bord d’une vieille Coccinelle
    Daniel Marenco/ Expedição Fuscamerica
  • Mondial 2018: des Brésiliens découvriront la Russie à bord d’une vieille Coccinelle
    Mondial 2018: des Brésiliens découvriront la Russie à bord d’une vieille Coccinelle
    Daniel Marenco/ Expedição Fuscamerica/ Divulgação
  • Mondial 2018: des Brésiliens découvriront la Russie à bord d’une vieille Coccinelle
    Mondial 2018: des Brésiliens découvriront la Russie à bord d’une vieille Coccinelle
    Felipe Campal/ Expedição Fuscamerica/ Divulgação
1 / 4
Nauro Júnior/ Expedição Fuscamerica/ Divulgação
Mondial 2018: des Brésiliens découvriront la Russie à bord d’une vieille Coccinelle

«La Fusca a d'ailleurs son nom propre Segundinho, ce qui signifie "second" ou "cadet"», a raconté le photographe.
Et d'expliquer qu'il avait acheté cette Volkswagen d'occasion alors qu'il en avait déjà une.

Or, en prévision de son voyage en Russie, Nauro Junior n'a pas exlu de l'appeler Segundinho Sputnik.

«Qu'elle devienne un "correspondant" brésilien en Russie, une certaine Segundinho Sputnik», a ajouté le photographe en guise de plaisanterie.

Nauro Junior a avoué ne parler ni anglais ni russe. À part le portugais, sa langue maternelle, il ne maîtrise que l'espagnol.

«Et quoi? Nous nous rendons au Mondial où les gens s'expriment dans la langue du football, celle du ballon rond», a-t-il expliqué.

Segundinho a déjà effectué plusieurs voyages à travers l'Amérique latine sans pouvoir toutefois gagner l'Antarctique, les autorités brésiliennes l'ayant formellement interdit.

«J'ai traversé 5.000 km jusqu'au point le plus au sud de l'Amérique du Sud afin de partir pour l'Antarctique à bord d'un avion de l'armée de l'air du Brésil. La Fusca m'a attendu six jours à Punta Arenas où j'ai repris le volant pour rentrer au Brésil», s'est souvenu l'interlocuteur de Sputnik.

Le 20 janvier, une campagne sera lancée sur internet afin de collecter des fonds pour la future expédition en Russie. Les organisateurs espèrent collecter 40.000 réaux (environ 10.200 euros). On pourra suivre cette expédition et les autres voyages de la Fusca sur la page Facebook «Expediçao Fuscamérica» https://www.facebook.com/expedicaofucamerica/.

Dossier:
Mondial 2018: Plus que du foot (45)

Lire aussi:

La région polaire russe vue par des explorateurs
Les villes russes: Novgorod-la-Grande
Et si l’ambassade de Palestine est fermée à Brasilia, quelles en seront les conséquences?
Tags:
partenaire, photographe, sélection, expédition, Mondial 2018, Armée de l'ai brésilienne, Sputnik, Caio Passos, Nauro Junior, Punta Arenas, Antarctique, Amérique du Sud, Amérique latine, Brésil, Allemagne, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik