Coupe du Monde 2018: la Volgograd-Arena

«C’est le contraire de ce que nous attendions»: les Anglais arrivent à Volgograd

© Sputnik . Irina Belova
Volgograd
URL courte
Mondial 2018 (180)
17532

Apeurés par les mythes sur la Russie, les supporteurs anglais ont été émus par l’hospitalité de Volgograd où ils se sont rendus afin de regarder le premier match de leur équipe. Leurs impressions ont été rapportées par un correspondant de The Guardian sur sa page Twitter.

Shaun Walker, correspondant du journal The Guardian pour l'Europe centrale et orientale, qui a voyagé avec les supporteurs anglais à Volgograd où se tiendra aujourd'hui le match entre l'Angleterre et la Tunisie, a publié plusieurs tweets consacrés à cette ville russe. Selon lui, elle dépasse toutes les attentes.

«Les supporteurs anglais que j'ai rencontrés à Volgograd aiment vraiment [cette ville, ndlr]. "C'est le contraire de ce que nous attendions, tout le monde est incroyablement hospitalier. La soirée d'hier a été excellente. Je ne pourrais pas demander un meilleur début de voyage pour la Coupe du Monde".»

​«Un supporteur anglais à Volgograd: "Ma petite amie ne voulait pas me laisser partir puisqu'elle pensait que je serais frappé. J'y ai passé quelques jours. Je crois qu'elle devrait probablement plutôt s'inquiéter que je sois infidèle".»

​Certains internautes ont indiqué dans les commentaires de ces publications qu'ils avaient été également impressionnés par l'organisation de la Coupe du Monde en Russie et que c'était les médias britanniques qui avaient tenté de dénigrer la Russie.

«Les supporteurs anglais voient [la Russie, ndlr] à travers la propagande antirusse des médias britanniques.»

​«J'ai eu le privilège de rencontrer beaucoup de gens formidables lors de mon voyage en Russie provinciale: ils étaient gentils, compatissants, bienveillants, compréhensifs et respectueux… avec une empreinte de mélancolie des siècles de stress. Les médias occidentaux sont féroces, la haine russophobe est une offensive contre l'humanité!»

Dossier:
Mondial 2018 (180)

Lire aussi:

Mondial: la presse britannique passe de la haine à l'amour
Un «combat vocal» sur la route du Mondial: des Anglais et des Tunisiens chantent en russe
Du bonhomme gonflable à Superman: les déguisements des supporteurs lors du Mondial 2018
Tags:
supporter, médias, Mondial 2018, The Guardian, Volgograd, Royaume-Uni, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik