Un ours

Mondial 2018: les supporters britanniques craignent... les ours russes dans la rue

CC0
Actualités du Mondial 2018
URL courte
11161

La croyance tenace des étrangers qui s'imaginent que des ours se baladent dans les rues des villes russes a une fois de plus refait surface parmi les supporters britanniques de football.

La Fédération britannique de supporters de football (FSF) a mis en garde ses fans désirant se rendre en Russie pour assister aux matchs du Mondial 2018 contre d'éventuelles attaques d'ours, annonce le quotidien Daily Mail.

Selon le journal, c'est le président de la FSF Kevin Miles qui a tiré la sonnette d'alarme. Il avait voulu savoir si les campings étaient répandus en Russie et s'il était possible d'y loger les supporters en cas de pénurie de places dans les hôtels. Le centre touristique Visit Russia lui a répondu que ce genre de service était plutôt rare en Russie, que la plupart des campings se trouvaient loin des grandes villes et que le danger d'être attaqué par un ours était réel.

Selon le journal, le nombre d'ours s'est accru en Russie et se chiffre à 70.000 individus. Vu le manque de nourriture, les ours s'approchent de plus en plus souvent des grandes et petites villes.

Le championnat du monde de football se déroulera du 14 juin au 15 juillet dans 12 stades de 11 villes russes. Initialement, l'équipe de l'Angleterre jouera contre celle de la Tunisie à Volgograd, avec celle du Panama à Nijni Novgorod et avec celle de la Belgique à Kaliningrad.

Le prochain Championnat du monde de football en Russie est un sujet de prédilection des médias britanniques qui s'attaquent soit aux fans russes en publiant des fakes, soit se jettent dans les préjugés traditionnels.

Lire aussi:

Mondial 2018: près de 60% des chambres d'hôtel déjà réservées à Moscou
Pas que du foot: les enfants de Nijni Novgorod tireront profit du Mondial 2018
Les fans n’ont rien à craindre en Russie, rassurent les organisateurs du Mondial 2018
Tags:
supporter, ours, football, Mondial 2018, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik