Des supporters islandais

Le fan islandais Sigurdflordbradsen pleure sur les noms compliqués des villes russes

© AFP 2018 Jean Christophe Magnenet
Actualités du Mondial 2018
URL courte
Mondial 2018 (122)
253

Pour un supporter de football originaire d’Islande, pays aux noms géographiques tellement «faciles à prononcer», ceux des villes russes constituent un obstacle presque insurmontable.

Les supporters de football étrangers qui viendront en Russie pour assister aux matches du Mondial 2018 pourraient éprouver des difficultés à cause «des noms des villes et des personnes russes trop compliqués à prononcer», a déclaré Gundermurd Sigurdflordbradsen, supporter islandais dans une interview accordée au site Eurosport.ru.

«J'ai été invité au Mondial 2018 par mon ami russe. Lorsque j'ai vu la carte de la Russie, elle m'a paru beaucoup trop grande. Je ne comprends pas pourquoi les États ont besoin de superficies tellement étendues. Une autre chose qui m'a surpris, c'étaient les noms des villes ne contenant qu'une quantité réduite de consonnes: Sotchi, Kazan, Moscou», a déclaré le fan islandais.

Après la compétition, il veut inviter son ami russe à visiter l’Islande. Il espère l’emmener dans des villages aux noms ô combien faciles à prononcer comme Kirqubayarkleistur et Faksrudsfjordur. Il lui proposera également une promenade autour du volcan Eyjafjallajökull.

L'équipe islandaise prendra part au Mondial 2018 dans le groupe D. Elle sera opposée aux sélections argentine, croate et nigériane. C'est la première fois que les joueurs islandais participeront à une Coupe du Monde de football.

Dossier:
Mondial 2018 (122)

Lire aussi:

Quand Game of Thrones booste le tourisme islandais
Les 11 villes russes qui accueilleront la Coupe du Monde de football 2018
Mondial 2018: les supporters ont commandé plus de 500.000 billets en 24 heures
Tags:
supporter, nom, Mondial 2018, Islande, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik