Vladimir Poutine

Poutine: la Russie est prête pour le Mondial et à assurer le confort de tous les fans

© Sputnik . Alexander Vilf
Actualités du Mondial 2018
URL courte
Mondial 2018 (186)
3170

A la veille du coup d’envoi de la Coupe du Monde, Vladimir Poutine a déclaré que la Russie était prête pour le Mondial et à assurer le confort de tous les fans.

La Russie est prête pour le Mondial et à assurer le confort de tous les fans, a déclaré le Président russe à la veille du coup d'envoi de la Coupe du Monde.

La Russie a toujours été convaincue de la nécessité de dépolitiser le sport. Elle est prête à coopérer avec tout le monde dans ce domaine, a ajouté Vladimir Poutine, intervenant mercredi lors d'un congrès de la FIFA à Moscou.

«Notre pays est prêt à accueillir le championnat du monde de la FIFA, à assurer un maximum de confort et les émotions les plus positives à tous ceux qui viendront en Russie», a indiqué le chef de l'État.

Le Président américain Donald Trump sera le bienvenu à la Coupe du Monde en Russie, tout comme les dirigeants des autres pays, a pour sa part déclaré aux journalistes le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. «Le Président russe Vladimir Poutine a dit qu'il serait ravi de voir tous les hôtes à Moscou et cela concerne évidemment les invités des États-Unis du plus haut niveau».

Le Mondial 2018 se déroulera du 14 juin au 15 juillet dans 12 stades de 11 villes russes: Moscou, Kaliningrad, Saint-Pétersbourg, Volgograd, Kazan, Nijni Novgorod, Samara, Saransk, Rostov-sur-le-Don, Sotchi et Iekaterinbourg. Ce sera la première Coupe du Monde en Europe de l'Est et le premier tournoi international de ce niveau organisé à la fois en Europe et en Asie.

Dossier:
Mondial 2018 (186)

Lire aussi:

Ce cadeau de Cristiano Ronaldo aux Palestiniens pour le ramadan
À Reims, une femme tombe au passage des policiers, BFMTV suspend l’image
Arnold Schwarzenegger violemment frappé en Afrique du Sud (vidéo)
Tags:
sport, football, Mondial 2018, Vladimir Poutine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik