Gérard Depardieu

«Depardieu, sors-nous ta vodka!»: cet «hymne» viral des fans des Bleus en Russie (vidéo)

© Sputnik . Yulia Chestnova
Actualités du Mondial 2018
URL courte
Mondial 2018: Plus que du foot (45)
989

Les Français venus en Russie pour supporter les Bleus lors de la Coupe du Monde se font entendre sur les stades grâce à leur chant «Gérard Depardieu, sors-nous ta vodka, on va la gagner chez toi!». Découvrez ce nouvel «hymne» inédit des fans français… mais attention car vous risquez de le chantonner ensuite pendant toute la journée.

Les supporters de l'équipe de France ont su faire preuve d'imagination et de sens de l'humour en composant leur nouveau chant insolite censé remonter le moral des Bleus et les motiver à la victoire.

Ainsi, les supporteurs français se mettent d'ores et déjà à scander «Gérard Depardieu, sors-nous ta vodka, on va la gagner chez toi!», chansonnette à l'air amusant qui a cette année tous les chances de faire concurrence aux traditionnels «Aux armes», «Allez les Bleus» ou «Marseillaise».

Pour créer leur «tube» des Bleus, les supporteurs français se sont souvenu que l'acteur de leur enfance a pris la nationalité russe en 2013 et a lancé l'année suivante la production de sa vodka bio dont les bouteilles arborent son portrait et sa signature.

Cependant, des utilisateurs des réseaux sociaux ont proposé certaines modifications à la chanson, modifiant parfois complètement le sens initial.

Peu importe l'ordre des mots et les différents variantes de la composition, tous les internautes sont tombés d'accord pour dire qu'il s'agissait d'un «chef d'œuvre» qui les amuse autant qu'encourage les footballeurs.

 

Dossier:
Mondial 2018: Plus que du foot (45)

Lire aussi:

«Gérard Depardieu, sors-nous ta vodka»: des fans français se préparent au Mondial 2018
A fêter avec modération! L’anniversaire de la vodka: histoire et faits intéressants
Gérard Depardieu explique pourquoi il vient en Russie
Tags:
supporter, chanson, football, Gérard Depardieu, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik