Capitaine Rémi

Allez les Bleus: Capitaine Rémi va de Paris à Moscou en Lada pour supporter son équipe

© Photo. Capitaine Rémi
Actualités du Mondial 2018
URL courte
Par
Mondial 2018: Plus que du foot (45)
1142
S'abonner

«J'ai les larmes aux yeux tellement je suis content»: le blogueur Capitaine Rémi adore les Bleus, le foot et l’aventure, ce qui l’a poussé à partir de Paris en Lada vers Moscou pour assister à l’ouverture du Mondial et supporter son équipe nationale. Il évoque à Sputnik son trajet insolite et partage ses premières impressions de la Russie.

Qui est ce fan en maillot bleu, short blanc, le drapeau français sur le dos et un ballon de football sous le bras qui se promène dans les rues de la capitale russe avec une pancarte indiquant «Moscou»? Aussi curieux que vous, nous avons décidé d'élucider ce mystère.

Le blogueur français Capitaine Rémi s'était lancé le défi de gagner Moscou depuis Paris en autostop, assister à l'ouverture du Mondial et supporter les Bleus pendant leur premier match à Kazan. Dans une interview à Sputnik il a parlé de son voyage, ses impressions et ses projets à venir.

Tout a commencé lorsque Rémi a quitté le Stade de France il y a une semaine… et a été immédiatement pris par une Lada, «une chance inouïe et un signe du destin», a-t-il partagé.

Depuis il a fait 3.200 kilomètres en 7 jours en traversant 7 pays grâce aux différents conducteurs qui ont accepté de l'aider.

«J'ai du mal à croire que je viens d'arriver à Moscou. J'ai les larmes aux yeux tellement je suis content. Les dernières 48 heures ont été très mouvementées avec peu d'heures de sommeil. Mais ça y est, je suis bien là, en Russie, et en plus avec un jour d'avance», s'est réjoui Rémi sur son Instagram.

Arrivé jeudi, il a eu l'occasion d'assister à l'ouverture du Mondial et de regarder le premier match depuis les écrans près du stade Loujniki, comme l'ont fait plusieurs supporters sans billets.

«L'ambiance était absolument monstrueuse. Les Russes étaient ravis d'avoir gagné leur premier match», a-t-il dit précisant qu'il se sentait «en sécurité ici» et n'avait rien à craindre au milieu de l'énorme foule de fans.

Il a en outre parlé de l'attitude des Russes envers les étrangers qui ont été nombreux à quitter leur pays pour assister à un des évènements sportifs les plus importants au monde.

«Je suis déjà venu en Russie il y a 8 ans, et c'est vrai que les Russes m'avaient paru peu souriant au premier abord. Ici à Moscou, je n'ai pas eu cette impression et j'ai été abordé plus d'une fois en français par des Russes» poursuivant que «les filles russes sont comme on les imagine, très classe avec un visage slave très caractéristique»… pour ceux qui s'y intéressent.

Rémi est un outre d'avis que le choix du lieu de la compétition de football a été réussi car cela «permet au monde entier de découvrir la culture russe» et bâtir son propre avis sur le pays.

Cependant, son but principal reste de se rendre à Kazan avant samedi où les Bleus disputeront leur premier match de la Coupe du Monde contre l'Australie.

«Allez les Bleus!!!», a crié le blogueur en souhaitant bonne chance à son équipe.

Dossier:
Mondial 2018: Plus que du foot (45)
Tags:
blogueurs, youtubeur, voyages, aventures, automobile, football, Mondial 2018, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik