Des fans de l'Arabie Saoudite

Des sanctions contre les Saoudiens pour leur défaite au Mondial? L’Arabie saoudite dément

© AP Photo / Hassan Ammar
Actualités du Mondial 2018
URL courte
4215
S'abonner

La Fédération de football d'Arabie saoudite a commenté sur Twitter les informations parues dans certains médias selon lesquelles les joueurs de la sélection nationale seraient sanctionnés pour avoir perdu face à l'équipe russe lors du premier match du Mondial 2018.

Les informations qui avaient fait état de sanctions devant frapper les joueurs de la sélection d'Arabie saoudite pour avoir perdu face à l'équipe russe ont été démenties par la Fédération nationale de football sur Twitter.

«La chaîne de télévision saoudienne Al Arabiya a induit l'opinion publique en erreur en affirmant que le dirigeant de la Fédération avait rejeté la responsabilité sur plusieurs joueurs pour la défaite de notre sélection face à l'équipe de Russie, ce en quoi il a humilié ces joueurs devant les autres, alors que la défaite témoigne du niveau d'entraînement de toute l'équipe», a indiqué la Fédération dans une déclaration.

Selon le document, la Fédération s'est félicitée de la position de Turki al-Sheikh, président de l'autorité générale des sports et du Comité olympique saoudien, qui a assumé la responsabilité de ce fiasco.

«Tout le monde travaillera pour corriger les erreurs commises pendant le match précédent afin d'obtenir de bons résultats à l'issue des deux prochains matchs dans le groupe», a-t-il ajouté.

Certains médias avaient annoncé dans la matinée que les joueurs saoudiens feraient l'objet de sanctions disciplinaires pour leur lourde défaite face à l'équipe russe. Selon le quotidien Gazeta.ru, le patron de la Fédération saoudienne de football, Adel Ezzat, a reconnu que son organisation était «extrêmement déçue» par la qualité du jeu au stade Loujniki.

Tags:
sanctions, football, match, sélection, défaite, stade Loujniki, Mondial 2018, Twitter, Inc, Al-Arabiya, Arabie Saoudite, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik