Mondial 2018

McPherson, légende du football écossais, au sujet des vainqueurs possibles du Mondial 2018

© Sputnik . Nina Zotina
Actualités du Mondial 2018
URL courte
164

On ne risque pas d’exagérer en disant que tous les yeux sont aujourd’hui rivés sur la Coupe du Monde de football qui se déroule en Russie. Sputnik a demandé à Dave McPherson, grande star écossaise du football international, de lui faire part de ses pronostics sur l’évolution du tournoi.

Il est difficile de dire qui est le favori de l'actuelle Coupe du Monde de football, a estimé dans un entretien accordé à Sputnik le footballeur international écossais Dave McPherson.

«Je ne pense pas qu'il y ait des favoris qui se dégagent. Il est évidemment parfois difficile d'ignorer les équipes les plus fortes, telles que celles de l'Allemagne et du Brésil. À mon avis, l'Angleterre a elle aussi ses chances du moment qu'il n'y a pas à présent de favoris évidents», a déclaré l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter quand on avait affaire à de sérieux adversaires, c'était toujours difficile.

«On ne sait pas notamment quoi attendre des équipes latino-américaines qui apportent toujours dans le tournoi de l'originalité, de l'expérience et de la passion. En règle générale, elles jouent bien», a poursuivi M. McPherson.

Selon ce dernier, il est bon que de nouvelles équipes reçoivent la possibilité d'accueillir le tournoi.

«J'ai toutefois l'impression que depuis ces deux derniers mois, elle [la compétition à venir, ndlr] s'est politisée. Quoi qu'il en soit, je suis sûr que le jeu sera de bonne qualité et que c'est justement lui qui se trouvera au centre de toutes les discussions», a résumé l'interlocuteur de Sputnik.

Lire aussi:

Hervé Mathoux: «Si la Russie arrive en quarts, ce sera un Mondial réussi»
Le Mondial en Russie est le meilleur de toute l’Histoire, selon Opta Sports
Les meilleures images du Championnat du monde de nage synchronisée à Budapest
Tags:
favori, équipe, jeu, football, Mondial 2018, Sputnik, Dave McPherson, Angleterre, Brésil, Allemagne, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik