Les membres de l’équipe russe de football

«Désolé, la Russie, nous avons eu tort»: Spiegel reconnaît la force de l’équipe russe

© Sputnik . Ramil Sitdikov
Actualités du Mondial 2018
URL courte
23491

«La Russie est plus forte que beaucoup d'autres équipes», alors que la Russie a battu hier l’Egypte sur le score de 3:1, l’hebdomadaire allemand Der Spiegel s’est excusé pour avoir sous-estimé l’équipe russe de football.

L'hebdomadaire allemand Der Spiegel vient de présenter ses excuses après avoir sous-estimé les capacités de l'équipe russe de football, qui vient de remporter deux matchs de suite avec de bons scores.

«Dans notre analyse du match d'ouverture de la Russie contre l'Arabie Saoudite, nous avions prédit, malgré la nette victoire de 5:0, que les hôtes de la Coupe du Monde ne passeraient pas le tour préliminaire. Après le deuxième match, cela n'est pas le cas. La Russie a battu l'Egypte 3:1 et est en passe d'accéder aux huitièmes de finale, ce qui nous a donné tort», écrit le média.

L'article intitulé «Désolé, la Russie, nous avons eu tort» a été rédigé après la deuxième victoire de la Russie, et il compare les tactiques des équipes qui se sont affrontées hier soir à Saint-Pétersbourg en soulignant que les Russes étaient «plus forts que beaucoup d'autres équipes».

La Russie a gagné hier son deuxième match dans le groupe A en s'imposant sur le score de 3:1 face à l'équipe égyptienne et s'est presque formellement qualifiée pour les huitièmes de finale du Mondial 2018.

Dans le groupe A, la Russie s'était auparavant imposée face à l'Arabie saoudite sur le score de 5:0. Quant à l'Égypte, elle s'est inclinée face à l'Uruguay.

 

Lire aussi:

Deux CRS retrouvés morts en France en quelques heures
Un avion militaire libyen armé de missiles air-sol viole l’espace aérien tunisien et atterrit en urgence – images
«Je ne veux pas tuer 10 millions de personnes»: Trump dit qu'il pourrait gagner la guerre en Afghanistan en une semaine
Tags:
équipe, football, Egypte, Allemagne, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik