Mondial 2018

Volte-face du gouvernement suédois: le boycott du Mondial annulé

© Sputnik . Alexey Danichev
Actualités du Mondial 2018
URL courte
30532

Sortie première du groupe F, la Suède affrontera la Suisse en huitièmes de finale le 3 juillet prochain. Et il semble que ce succès sportif ait fait changer d'avis Stockholm qui avait annoncé, plusieurs mois avant le lancement du Mondial, qu'il le boycotterait.

Face au succès de l'équipe de Suède, la ministre des Affaires étrangères, Margot Wallstrom, a annoncé que son pays ne boycottait plus la Coupe du Monde de football qui se déroule actuellement en Russie.

«Dans cette situation, nous estimons important de soutenir notre sélection. Nous avons pris cette décision à l'issue de consultations, notamment avec le Danemark», a-t-elle déclaré, citée par Aftonbladet.

Elle a précisé que le boycott ne s'appliquait qu'à la cérémonie d'ouverture du Mondial et que le gouvernement suédois avait pris cette décision en signe de solidarité avec le Royaume-Uni qui accuse Moscou d'avoir empoisonné l'ex-agent russe Sergueï Skripal. Des accusations que la Russie a d'ailleurs toujours démenties.

Les ministres suédois prévoient maintenant d'assister au match de l'équipe de leur pays en huitièmes de finale contre les Suisses, le 3 juillet à Saint-Pétersbourg.

Plusieurs pays européens, dont la Suède, avaient envisagé un boycott diplomatique du Mondial de football en Russie dès mars dernier.

Lire aussi:

La Coupe du Monde 2018 n’est pas les JO de Berlin 1936… et son boycott fait un bide
Coupe du Monde 2018: la France ne boycottera pas le Mondial russe
Mondial 2018: Londres se limitera au «boycott diplomatique» pour ne pas décevoir les fans
Tags:
match, empoisonnement, boycott, Mondial 2018, Sergueï Skripal, Margot Wallström, Moscou, Royaume-Uni, Saint-Pétersbourg, Russie, Danemark, Suisse, Suède
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik