Nicolas Sarkozy (à droite) lors du match France-Australie à la phase de groupe du Mondial 2018

Nicolas Sarkozy en Russie pour la finale France-Croatie du Mondial

© Sputnik . Maksim Bogodvid
Actualités du Mondial 2018
URL courte
231631

L’ancien Président français Nicolas Sarkozy, qui a suivi toute la Coupe du Monde 2018, se rendra dimanche 15 juillet à Moscou pour assister à la finale, d’après les médias.

Nicolas Sarkozy assistera en personne au dernier match des Bleus à la Coupe du Monde 2018, qui opposera l’équipe de France à la Croatie le 15 juillet dans la capitale russe, a annoncé le journal Le Figaro.

Selon le quotidien, l’ancien Président français, passionné de football, qui connaît bien Didier Deschamps, a suivi tout le Mondial dès le début. Il a décidé de se rendre en Russie pour soutenir l’équipe nationale en finale. Rappelons que le Président Emmanuel Macron et son épouse Brigitte seront aussi présents à Moscou où le Président français s'entretiendra avec Vladimir Poutine.

Nicolas Sarkozy s’était déjà rendu avec son fils Jean en Russie pour la cérémonie d’ouverture de la Coupe du Monde et le premier match des Bleus face à l’Australie (2-1).

La finale du Mondial débutera dimanche à 18h00 (17h00, heure de Paris) au stade Loujniki de Moscou. Si la France a été sacrée championne en 1998, les Croates n’ont qu’une troisième place décrochée cette même année sur le sol français.

Le Mondial 2018 se déroule du 14 juin au 15 juillet dans 12 stades de 11 villes russes: Moscou, Kaliningrad, Saint-Pétersbourg, Volgograd, Kazan, Nijni Novgorod, Samara, Saransk, Rostov-sur-le-Don, Sotchi et Ekaterinbourg. C'est la première Coupe du Monde en Europe de l'Est et le premier tournoi international de ce niveau organisé à la fois en Europe et en Asie.

Lire aussi:

Poutine révèle ce qu’il attend du match France-Croatie
La Belgique bat l’Angleterre en petite finale du Mondial 2018
«Impeccable» et «génial»: le Mondial en deux mots de la bouche des Français
Tags:
finale, Mondial 2018, Didier Deschamps, Nicolas Sarkozy, Croatie, France, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik