Logo du Coupe du monde de foot 2018

Le mufti de Moscou veut loger les supporters musulmans pendant le Mondial 2018

© Sputnik . Natalia Seliverstova
Coupe du monde de football 2018
URL courte
Mondial 2018 (186)
6158
S'abonner

Les supporters musulmans qui veulent se rendre en Russie pour la Coupe du Monde pourraient être aidés afin de trouver un logement bon marché. Telle a été la proposition du mufti de Moscou dont il a fait part lors d’une conférence au Caire.

La communauté musulmane russe considère la possibilité d'aider les supporters musulmans à trouver un logement lors du Mondial 2018, a déclaré à Sputnik le mufti Ildar Alayaoutdinov qui a participé à une conférence internationale organisée au Caire et consacrée à la lutte contre le terrorisme.

Selon lui, étant donné que le prix des logements en Russie augmentera pendant la Coupe du Monde, de nombreux supporters en provenance des pays musulmans ne pourront pas venir à cet évènement. Le mufti de Moscou a proposé de les aider.

«Nous voudrions et nous pourrions aider les supporters qui viennent d'Égypte et d'autres pays musulmans. Nous pouvons les loger dans nos foyers et dans des appartements de musulmans pour un montant symbolique. Néanmoins, cette question doit encore être discutée et approuvée», a précisé M.Alayaoutdinov.

D'après les estimations de l'ambassade d'Égypte en Russie, de 50.000 à 70.000 Égyptiens voudraient se rendre en Russie pour la Coupe du Monde qui aura lieu du 14 juin au 15 juillet dans 11 villes: Moscou, Saint-Pétersbourg, Samara, Saransk, Rostov-sur-le-Don, Sotchi, Kazan, Kaliningrad, Volgograd, Nijni Novgorod et Ekaterinbourg.

Dossier:
Mondial 2018 (186)

Lire aussi:

Elle refuse de porter un masque, son interpellation dégénère - vidéo
Ayant fait le tour des réseaux sociaux, ces jaunes d’œufs étonnants attirent l'attention de chercheurs- vidéo
Manuel Valls appelle à «renverser la table» en France après la crise du coronavirus
Tags:
mufti, musulmans, Mondial 2018, Le Caire, Egypte, Moscou, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook