Un contingent de paix russe attendu au Soudan fin mai (officiel)

TORJOK (Russie) , 18 avril - RIA Novosti. Un contingent de paix russe sera déployé au Soudan fin mai, a annoncé mardi Victor Ivanov, chef du département de l'aviation d'armée de l'Armée de l'air russe.

La Russie dépêchera au Soudan 120 hommes, 4 hélicoptères de transport militaire Mi-8, des matériels de communication et des installations du génie militaire, notamment des génératrices mobiles et des systèmes d'épuration d'eau, selon lui.

"Le transfert des effectifs commencera le 20 avril pour s'achever fin mai", a noté le général avant d'ajouter que le premier groupe en place installera un camp de tentes et des équipements terrestres nécessaires pour assurer les vols d'hélicoptères.

"Les hélicoptères seront livrés au Soudan sans armements. Notre mission consiste à garantir le transfert des frets, des effectifs, ainsi qu'à effectuer des missions de recherche, de sauvetage et d'évacuation en cas de conflit armé", a expliqué M.Ivanov. Le contingent russe n'aura pas de missions de combat au Soudan. Il fonctionnera dans le cadre des forces de maintien de la paix de l'ONU.

"Nous nous approvisionnerons nous-mêmes en eau et en électricité, les Nations Unies ne nous fourniront que des vivres", a indiqué Victor Ivanov. Par ailleurs, l'ONU envisage de construire une cité pour le contingent de paix russe qui sera renouvelé tous les six mois.

"Nous y envoyons des pilotes et des ingénieurs expérimentés dont beaucoup ont fait leur service en Afghanistan et en Tchétchénie", a-t-il ajouté.

Le climat chaud du Soudan où la température ne descend pas en dessous de 35 degrés en hiver représentera le plus grand problème pour les Russes.

Les soldats russes seront transférés à l'aérodrome soudanais de Juba, dans le sud du pays, par des avions de transport Il-76. Le cargo militaire Rouslan y acheminera les hélicoptères.

Mardi, une commission onusienne chargée de vérifier l'état des matériels à envoyer au Soudan dans le cadre d'une mission de maintien de la paix est arrivée au centre d'entraînement des personnels volants de Torjok (une ville à 236 km au nord-ouest de Moscou).

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала