Sécurité énergétique: déclaration des leaders de l'ASEAN

JAKARTA, 15 janvier - RIA Novosti. Au cours du deuxième sommet de l'ASEAN qui s'est tenu lundi dans l'ile de Cebu aux Philippines, les chefs d'Etat et de gouvernement des 16 grands pays d'Asie ont invité la Corée du Nord à renoncer à la possession d'armes nucléaires et signé la Déclaration de Cebu sur la sécurité énergétique en Asie de l'Est.

"Nous avons exprimé notre profonde inquiétude au sujet de l'essai nucléaire effectué par la RDPC", dit la Déclaration finale du président du sommet lue par la présidente des Philippines Gloria Macapagal-Arroyo.

"Nous avons invité la RDPC à s'abstenir de procéder à de nouveaux essais et à revenir le plus vite possible au Traité de non-prolifération des armes nucléaires", a-t-elle souligné.

Les chefs d'Etat et de gouvernement des dix pays membres de l'Association des nations du Sud-Est asiatique (ASEAN), ainsi que de l'Australie, de l'Inde, de la Chine, de la Nouvelle-Zélande, de la Corée du Sud et du Japon ont exprimé leur "ferme soutien aux pourparlers à six" sur le règlement du problème nucléaire de la péninsule de Corée.

La Déclaration de Cebu adoptée au sommet cite les principaux objectifs suivants : améliorer l'efficacité de l'utilisation des combustibles traditionnels et les rendre écologiquement inoffensifs, réduire la dépendance des pays de la région vis-à-vis de ces combustibles en développant des sources d'énergie alternatives, ainsi qu'en encourageant les investissements dans l'infrastructure énergétique grâce à la participation plus active du secteur privé.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала