Nouvel accord de partenariat Russie-UE: la Commission européenne attend le mandat pour négociations

BRUXELLES, 15 janvier - RIA Novosti. La Commission européenne (CE) est prête à engager des négociations avec la Russie sur un nouvel accord de partenariat et de coopération (APC) Russie-UE, mais on attend le mandat du Conseil de l'UE, a déclaré lundi une porte-parole de la CE, Emma Udwin.

"Nous (Commission européenne) espérons pouvoir entamer des négociations sur la conclusion d'un nouvel accord de partenariat et de coopération dès que le Conseil de l'Union européenne nous fournira un mandat approprié", a dit lundi aux journalistes à Bruxelles Emma Udwin.

"La délivrance d'un tel mandat implique le consensus qui n'est toujours pas enregistré. Quoi qu'il en soit, nous espérons évidemment qu'un progrès sera finalement possible, ce qui nous permettra de commencer ce travail", a ajouté la représentante de la Commission européenne.

L'actuel APC entre la Fédération de Russie et l'Union européenne expire en novembre prochain.

A la veille du Sommet Russie-UE le 24 novembre dernier à Helsinki, la Pologne a opposé son veto à l'ouverture des négociations sur la conclusion d'un nouveau vaste accord de partenariat entre la Fédération de Russie et l'Union européenne, en exigeant notamment de la Russie qu'elle lève son embargo sur les fournitures de viandes et de légumes polonaises et ratifie, en plus, la Charte européenne de l'Energie.

Frank-Walter Steinmeier, ministre des Affaires étrangères de l'Allemagne, pays qui assure dès le 1-er janvier pour les six mois à venir la présidence tournante de l'Union européenne, a insisté, pour sa part, sur la nécessité absolue de conclure un nouvel APC multiforme entre l'UE et la Fédération de Russie. "Nous devons faire en sorte que nos relations reposent sur des assises solides", a notamment déclaré le chef de la diplomatie allemande, intervenant à Bruxelles lors de sa première conférence de presse en qualité de président du Conseil de l'Union européenne.

"Il est dans l'intérêt de l'Europe de ne pas laisser tout simplement expirer l'actuel accord de partenariat et de coopération", a souligné Frank-Walter Steinmeier.

Evoquant les relations entre l'UE et la Fédération de Russie, le ministre allemand des Affaires étrangères a signalé le caractère prioritaire du partenariat bilatéral dans le domaine de l'énergie. "J'espère que quand les négociations démarreront un jour on aura enfin la possibilité d'examiner plusieurs aspects de la coopération dans le secteur de l'énergie et d'inclure dans le nouvel accord de partenariat tout un chapitre qui soit consacré à la coopération énergétique", a indiqué en conclusion le chef de la diplomatie allemande.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала