LES ENTENTES AVEC MINSK ONT ASSURE DES CONDITIONS STABLES DE LIVRAISON DES RESSOURCES ENERGETIQUES EN EUROPE

A l’issue de longues et difficiles pourparlers, au déroulement desquels ont dû intervenir même les présidents de Russie et de Biélorussie, la soi-disant crise pétrolière a pu être surmontée.
A l’issue de longues et difficiles pourparlers, au déroulement desquels ont dû intervenir même les présidents de Russie et de Biélorussie, la soi-disant crise pétrolière a pu être surmontée. De l’avis de la majorité des observateurs, les ententes conclues sont l’exemple d’un compromis lorsque personne n’a perdu, mais tous ont gagné.
Minsk a fini par annuler la taxe absolument illégale pour le pétrole russe transitant par son territoire. Moscou a baissé le montant de la taxe à l’exportation à un niveau inoffensif pour l’économie de Biélorussie. A son tour Minsk a accepté d’annuler une quarantaine de décrets présidentiels et une vingtaine d’arrêtés gouvernementaux, limitant les activités des sociétés russes en territoire de Biélorussie. De cette façon, l’année 2007 ouvre une nouvelle page dans les rapports entre la Russie et les ex-républiques soviétiques, a déclaré l’un des principaux négociateurs avec Minsk le ministre du Développement économique Guerman Gref.
Nous avons terminé d’ordonner des rapports de marché logiques de la Russie avec tous les ex-républiques soviétiques. Et ce processus s’est avéré, peut-être, le plus difficile, comme on s’y attendait, avec la république Bélarus. A présent un point final a été mis dans ces négociations, et d’ailleurs, dans l’intérêt des deux pays. On veut croire que c’était la dernière histoire, liée à des processus aussi compliqués, ayant entre autres choses nui à l’image de la Russie. Mais dans un avenir proche je ne vois plus de tels risques. Et probablement l’essentiel de ce que nous obtenons ce sont les modalités stables de livraison d’hydrocarbures russes à nos clients européens jusqu’à 2020, a relevé le ministre du Développement économique de Russie.
Autrement dit, Moscou a réussi à achever la formation d’un espace de marché normal autour de la Fédération de Russie. Désormais à la place des schémas compliqués dans les relations économiques et commerciales avec les voisins sont apparus des lois nettes et transparentes du marché. Nous espérons qu’elles ne permettront pas de se reproduire à la situation de janvier 2007, quand a été mis en cause, et pas du tout par la faute de la Russie, sa réputation de fournisseur sûr des hydrocarbures dans les pays européens.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала