Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Irak: le Congrès américain fixe le retrait des troupes à l'automne 2008

S'abonner
La Chambre des représentants du Congrès des Etats-Unis a fixé vendredi le retrait des troupes américaines de l'Irak d'ici le 31 août 2008 au plus tard ou même avant - d'ici fin décembre 2007, si le gouvernement irakien ne remplit pas ses engagements.
WASHINGTON, 23 mars - RIA Novosti. La Chambre des représentants du Congrès des Etats-Unis a fixé vendredi le retrait des troupes américaines de l'Irak d'ici le 31 août 2008 au plus tard ou même avant - d'ici fin décembre 2007, si le gouvernement irakien ne remplit pas ses engagements.

"Ce scrutin sera celui de la fin de la guerre en Irak", a déclaré avant le dépouillement des votes la présidente de la Chambre des représentants, Mme Nancy Pelosi.

Et d'ajouter: "Cette guerre est une erreur grotesque".

Le projet de loi approuvé par la Chambre des représentants du Congrès américain exige aussi du gouvernement de l'Irak qu'il approuve une loi ouvrant aux compagnies étrangères l'accès des gisements de pétrole irakiens.

218 membres de la Chambre ont voté pour ce projet de loi, alors que 212 congressistes ont voté "contre".

Les dispositions sur le retrait des troupes et sur la loi sur le pétrole irakien font partie d'un projet de loi budgétaire adopté par la Chambre des représentants et portant sur un financement supplémentaire d'urgence des dépenses à la guerre en Irak et en Afghanistan pour l'année en cours d'un montant de quelque 124,1 milliards de dollars.

"Le ministre de la Défense doit entamer le redéploiement des troupes américaines de l'Irak le 1er mars 2008 au plus tard et l'achever dans un délai de 180 jours", lit-on notamment dans le texte dudit projet de loi qui stipule, en outre, que le président des Etats-Unis, George W. Bush, doit confirmer par deux fois - le 1er juillet 2007 et le 1er octobre 2007 - que le gouvernement de l'Irak est en train d'obtenir un "progrès substantiel" en matière de stabilisation de la situation dans le pays.

Si George W. Bush ne peut pas le confirmer d'ici le 1er juillet prochain, la Maison-Blanche devra entamer immédiatement le retrait des troupes américaines, et "la participation des troupes américaines à la guerre civile en Irak devra s'achever d'ici fin décembre 2007 (dans un délai de 180 jours)".

Si la première confirmation arrive, mais pas la seconde, la Maison-Blanche sera obligée d'entamer le retrait des troupes de l'Irak en octobre 2007 pour l'achever avant fin mars 2008.

Le retrait de toutes les troupes des Etats-Unis d'ici le 1er septembre 2008 doit s'effectuer même dans le cas des deux confirmations du président.

La veille, la Maison-Blanche a prévenu une fois de plus le Congrès que le président Bush, ne permettrait pas à un tel document de devenir une loi.

"C'est un mauvais projet de loi et le président mettra son veto à ce document", a déclaré notamment vendredi devant les journalistes à Washington le porte-parole présidentiel, Tony Snow, en soulignant que ledit projet de loi a toutes les chances de ne jamais être promulgué en l'état.

Somme toute, le face-à-face entre le président et les démocrates au Congrès américain remet en cause le financement courant des forces armées des Etats-Unis.

La veille, le secrétaire à la Défense des Etats-Unis, Robert Gates, a averti que si l'argent ne parvenait pas au Pentagone d'ici le 15 avril prochain, le ministère de la Défense se verrait dans l'obligation de réduire l'entraînement au combat des unités qui devaient, selon le calendrier de rotation, se diriger en Irak et en Afghanistan.

"Si l'argent ne vient pas d'ici le moi de mai, on devra retenir en Irak certaines unités, car leur remplacement ne sera pas encore prêt", a mis en garde M. Gates.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала