Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Géorgie: Okrouachvili, rival le plus probable de Saakachvili à la présidentielle de 2008 (sondage)

S'abonner
TBILISSI, 4 juin - RIA Novosti. L'ex-ministre de la Défense, Irakli Okrouachvili, serait le concurrent le plus probable du président Mikhaïl Saakachvili en prévision de l'élection présidentielle de 2007, selon un sondage réalisé par l'hebdomadaire Kviris Palitra.

Le périodique a interrogé plus de 400 personnes à la fin du mois de mai en leur demandant: "Qui pourrait être le concurrent réel de Mikhaïl Saakachvili à l'élection présidentielle de 2008?"

Dans le classement, Irakli Okrouachvili est suivi de la présidente du parlement Nino Bourdjanadze auxquels succèdent, par ordre de décroissance, le leader du Parti travailliste (opposition) Chalva Natelachvili, le leader du Parti du peuple Koba Davitachvili, l'ex-ministre des Affaires étrangères Salomé Zourabichvili, le leader de la Nouvelle droite (opposition) David Gamkrelidze, le leader de Liberté Konstantin Gamsakhourdia et le leader du Parti républicain (opposition) David Oussoupachvili.

Irakli Okrouachvili, l'une des figures les plus controversées de la politique géorgienne qui, à une époque, avait promis de célébrer les fêtes de fin d'année à Tskhinvali, capitale de la république autoproclamée d'Ossétie du Sud, a décidé de créer son propre parti en prévision des élections législatives de 2008, faisant couler beaucoup d'encre dans la presse géorgienne.

Selon des médias géorgiens, M. Okrouachvili aurait commandé une série de sondages sociologiques pour évaluer le nombre de ses sympathisants potentiels, et l'étude de Kviris Palitra n'est pas la première à inclure l'ex-ministre de la Défense. Ce dernier bénéficie d'une cote de popularité élevée, même s'il a délibérément quitté la scène politique fin 2006.

Un collaborateur du président géorgien a confié que M. Okrouachvili avait promis, en quittant son poste de ministre de la Défense, de revenir sur la scène politique.

Les experts estiment qu'en revenant dans la vie politique et en participant aux élections présidentielles, M. Okrouachvili s'appuiera sur les forces antirusses et optera pour un règlement musclé des conflits en Abkhazie et en Ossétie du Sud.

Les républiques sécessionnistes d'Abkhazie (nord-ouest), d'Adjarie (sud-ouest) et d'Ossétie du Sud (nord) ont proclamé leur indépendance après la chute de l'URSS, mais seule l'Adjarie est rentrée dans le giron géorgien. Des affrontements meurtriers qui ont opposé Abkhazes et Sud-Ossètes à la Géorgie à partir de 1992 n'ont cessé qu'après l'intervention d'une force internationale de maintien de la paix. Elu en 2004, le président Mikhaïl Saakachvili a promis de rétablir l'autorité de Tbilissi sur les régions séparatistes.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала