Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Russie et l'Occident interdépendants, la "guerre froide" est l'apanage du passé (Merkel)

S'abonner
La Russie et l'Occident dépendent l'une de l'autre, et l'époque de la "guerre froide" est devenue pour toujours l'apanage du passé, a déclaré lundi à la veille du sommet du G8 à Heiligendamm (6-8 juin) la chancelière allemande Angela Merkel.
MOSCOU, 4 juin - RIA Novosti. La Russie et l'Occident dépendent l'une de l'autre, et l'époque de la "guerre froide" est devenue pour toujours l'apanage du passé, a déclaré lundi à la veille du sommet du G8 à Heiligendamm (6-8 juin) la chancelière allemande Angela Merkel.

Répondant dans une interview au canal de télévision "Vesti 24" à la question de savoir si les contradictions sur les plans de déploiement en Europe d'éléments du bouclier antimissile américain auxquels la Russie est formellement opposée ne pourraient pas compliquer le futur sommet du G8, Mme Merkel a dit: "Pour moi, il est important qu'il soit tout à fait clair une fois pour toutes que l'époque de la "guerre froide" est définitivement révolue, devenant l'apanage du passé".

"Pour ce qui est des Etats-Unis, ils nous invitent à coopérer dans le cadre de la mise en place d'un système de défense antimissile (DAM/ABM) qui n'est aucunement dirigée contre la Russie, mais contre des pays qui font l'objet de notre préoccupation, par exemple, l'Iran", a dit la chancelière fédérale.

Cela dit, Mme Merkel a espéré que lors du futur sommet, même des sujets à conflits seraient débattus en sorte qu'il soit clair que la Russie et l'Occident sont des partenaires.

"Nous sommes des partenaires dans le monde dont nous répondons en commun", a-t-elle souligné.

Et d'ajouter qu'il y avait une multitude de domaines dans lesquels la Russie et l'Occident coopéraient très étroitement. A titre d'exemple, Angela Merkel a évoqué le règlement au Proche-Orient, ainsi que les problèmes concernant les programmes nucléaires de l'Iran et de la Corée du Nord.

"Somme toute, nous dépendons les uns des autres, et cela définira certes l'ambiance du sommet de Heiligendamm. Même sur ces aspects où nos points de vue divergent, le fait reste incontestable: la Russie est notre partenaire, la Russie fait partie du G8, par conséquent, elle partage avec nous notre responsabilité commune, et je pense que le président russe va soutenir avec les autres chefs d'Etat cet esprit du sommet", a déclaré la chancelière allemande.

Mme Merkel compte sur un dialogue ouvert entre les participants au sommet.

"De telles rencontres existent justement pour discuter des questions où nos prises de position divergent. Il est toujours mieux de se parler ouvertement. Quoi qu'il en soit, j'espère un échange de vues ouvert et circonstancié", a-t-elle noté.

Par ailleurs, Mme Merkel a dit avoir beaucoup aimé Saint-Pétersbourg où le précédent sommet du G8 s'était déroulé.

"J'espère que nos hôtes se plairont également à Heiligendamm", a dit en conclusion la chancelière allemande.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала