Un modèle informatique pour prévoir l'issue des conflits armés

Des chercheurs américains ont conçu un modèle informatique sans équivalent permettant de prévoir le résultat d'une opération militaire ou d'un conflit armé, a annoncé l'université de Géorgie dans un communiqué.
WASHINGTON, 14 juin - RIA Novosti. Des chercheurs américains ont conçu un modèle informatique sans équivalent permettant de prévoir le résultat d'une opération militaire ou d'un conflit armé, a annoncé l'université de Géorgie dans un communiqué.

Ce modèle a notamment montré que l'Union soviétique n'avait pratiquement aucune chance de remporter la guerre de 1979-1989 en Afghanistan, la probabilité de victoire s'élevant à seulement 7%.

Le modèle informatique ne donne pas non plus beaucoup de chances à la campagne militaire américaine en Irak. Même si celle-ci se poursuit pendant dix ans, la probabilité de victoire pour les Etats-Unis sera limitée à 26%.

Conçu par le professeur Patricia Sullivan de l'université de Géorgie avec le soutien de l'US National Science Foundation, le modèle s'appuie sur une analyse profonde de 122 conflits militaires qui ont suivi la Seconde Guerre mondiale, y compris opposant des puissances telles que les Etats-Unis, l'Union soviétique, la Grande-Bretagne, la France et la Chine à un ennemi moins fort.

L'étude a montré que les grandes puissances bénéficiant d'une supériorité militaire évidente ont échoué dans 39% des opérations.

Compte tenu de tous les facteurs des victoires et des défaites dans les conflits armés qui se sont produits depuis la Seconde Guerre mondiale, le nouveau modèle informatique "permet aux responsables politiques de calculer la probabilité de succès dans les conflits courants et futurs", précise le communiqué de l'université de Géorgie, ajoutant que le taux de précision du modèle est de 80%.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала