Pyongyang arrêtera son réacteur nucléaire aussitôt après la première livraison de mazout (agence)

La Corée du Nord prévoit d'arrêter le fonctionnement de son réacteur nucléaire aussitôt après réception de la première livraison de l'aide énergétique promise par les participants aux négociations à six, fait savoir vendredi l'agence Associated Press, se référant au ministère nord-coréen des Affaires étrangères.
MOSCOU, 6 juillet - RIA Novosti. La Corée du Nord prévoit d'arrêter le fonctionnement de son réacteur nucléaire aussitôt après réception de la première livraison de l'aide énergétique promise par les participants aux négociations à six, fait savoir vendredi l'agence Associated Press, se référant au ministère nord-coréen des Affaires étrangères.

La Corée du Nord envisage d'arrêter le réacteur nucléaire plus tôt que prévu, c'est-à-dire "après la première livraison de mazout", lit-on dans une déclaration du ministère.

La première cargaison de mazout pour les centrales thermiques nord-coréennes devrait être expédiée depuis la Corée du Sud le 12 juillet.

L'agence Yonhap a annoncé jeudi, se référant à une source haut placée au gouvernement sud-coréen, que la Corée du Nord avait informé Séoul de sa volonté d'aborder l'arrêt du réacteur nucléaire après réception de la première livraison de combustible. Selon la source, la livraison devrait prendre deux jours.

Les livraisons de mazout font partie des conditions formulées au cours des négociations de février dernier durant lesquelles Pyongyang avait consenti à aborder la mise en oeuvre de la première étape de dénucléarisation de la péninsule de Corée.

Il est prévu que 50.000 tonnes de mazout seront livrées dans un premier temps par la Corée du Sud, et les 950.000 tonnes restantes par la suite, également par les Etats-Unis, la Russie et la Chine. En échange, Pyongyang doit arrêter et mettre sous scellés son réacteur nucléaire et laisser entrer les inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) dans le pays.

Le Japon a refusé de participer à l'octroi de l'aide à la Corée du Nord tant que ne serait pas réglé le problème des Japonais enlevés par les servies secrets nord-coréens dans les années 1970-80.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала