La Banque eurasiatique du développement investira dans l'électricité et l'aéronautique

MOSCOU, 6 juillet - RIA Novosti. La Banque eurasiatique du développement (BEAD) instituée par la Russie et le Kazakhstan, signera lundi 9 juillet, un accord prévoyant d'investir 600 millions de dollars dans la modernisation d'une centrale à charbon kazakhe et 150 millions dans la création de l'avion russe SuperJet 100, a annoncé son service de presse.

La participation de la Banque à la modernisation des tranches existantes de la Centrale d'Ekibastouz 2 prévoit un investissement, à des conditions de faveur, de 93,5 millions de dollars, échelonné sur dix ans. La deuxième étape du programme prévoit la construction de la troisième tranche de la centrale d'une puissance de 500 MW, pour un montant de 500 millions de dollars, pour un délai de 12 ans.

"Une fois réalisé, ce projet permettra de régler le problème de la pénurie d'électricité dans le Kazakhstan-Nord et dans les régions russes limitrophes, l'approfondir l'intégration économique des deux pays (la Centrale d'Ekibastouz 2 apparient à égalité au holding énergétique russe SEU et au gouvernement kazakh), d'assurer un accroissement annuel de 50 millions de dollars des échanges russo-kazakhes et des investissements réciproques", rappelle le communiqué.

Dans le cadre de la réalisation du projet de moyen-courrier russe Sukhoi SuperJet-100, la Banque ouvrira à la Société Avions Civils Sukhoi une ligne de crédit de 150 millions de dollars pour 10 ans. Ces moyens financeront l'organisation du cycle de projets, le refinancement des frais de production, la construction en régime de test et en série d'avions et l'encouragement des ventes.

"Le projet doit aboutir à la création d'un appareil parfaitement compétitif sur les marchés internationaux, appelé à remplacer en Russie et dans les pays de la CEI les obsolètes Tu-134 et Tu-154. Le projet a un fort élément d'intégration, du fait que tant que la Russie que les pays de la CEI ont besoin de rénover leur parc d'avions vieillissant et de mettre en place des infrastructures modernes d'entretien d'appareils de nouvelle génération", peut-on lire dans le communiqué de la Banque eurasiatique.

Les deux projets constituent un élément de la stratégie d'investissement de la BEAD et dont l'objectif consiste à augmenter le portefeuille des commandes d'ici à 2010 à 4,5 milliards de dollars, à encourager les échanges entre les pays participants à la Banque et à augmenter les investissements réciproques de 800 millions de dollars.

La Banque eurasiatique de développement est un établissement de crédit international institué par la Russie et le Kazakhstan en janvier 2006. Son capital social est de 1,5 milliard de dollars. Celui-ci sera constitué par un apport de la Fédération de Russie à hauteur de 1 milliard de dollars et par un apport du Kazakhstan à hauteur de 500 millions de dollars. A ce jour, les parties ont apporté au capital de la Banque 805 millions de dollars.

La Banque étudie une vingtaine de projets d'investissement pour plus de 2,5 milliards de dollars. Son siège se trouve à Alma-Ata (Kazakhstan), ses représentations sont ouvertes à Astana et Moscou. Une succursale de la Banque s'ouvrira bientôt à Saint-Pétersbourg.

Ouverte à d'autres participants, la BEAD est en négociation avec les gouvernements biélorusse, tadjik, kirghiz et arménien sur les termes de leur adhésion à l'établissement.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала