L'indépendance du Kosovo ne devrait pas changer la situation en Bosnie-Herzégovine

MOSCOU, 10 juillet - RIA Novosti. Octroyer l'indépendance au Kosovo n'aura pas d'impact sur la situation en Bosnie-Herzégovine, estime l'ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de Bosnie-Herzégovine en Russie, Enver Halilovic.

"L'octroi de la souveraineté contrôlée au Kosovo ne devrait pas en principe avoir d'influence sur la situation en Bosnie-Herzégovine... Le fait est que la situation du Kosovo et celle de la Bosnie sont deux choses complètement différentes", a déclaré mardi le diplomate lors d'une conférence de presse à RIA Novosti.

Le ministre serbe des Affaires étrangères, Vuk Draskovic, avait un jour avancé pour sa part qu'après l'octroi de l'indépendance au Kosovo, ce serait au tour des Serbes bosniaques de demander leur indépendance.

Cependant, selon M. Halilovic, en Bosnie-Herzégovine, "si des excès sont toujours possibles, ils seraient provoqués artificiellement par certains groupes".

Les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne préparent actuellement une nouvelle version du projet de résolution sur le statut du Kosovo, toujours fondée sur le plan de Martti Ahtisaari. Ce projet de résolution devrait rapidement être soumis au vote au Conseil de sécurité.

La Russie, membre permanent du Conseil de sécurité et qui, à ce titre, dispose du droit de veto, s'oppose catégoriquement à cette résolution. Moscou insiste pour que la décision ne soit prise qu'après l'intervention d'un accord entre Pristina et Belgrade. La Russie rejette également la proposition de l'Occident selon laquelle le plan Ahtisaari entrera automatiquement en vigueur au terme des 120 jours accordés pour les négociations entre les deux parties, comme le stipule le précédent projet de résolution.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала