Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Moscou annonce l'expulsion de quatre diplomates britanniques

S'abonner
La Russie expulsera quatre diplomates britanniques et suspendra la délivrance des visas aux officiels britanniques après la décision de Londres d'expulser quatre diplomates russes, a déclaré jeudi à Moscou le porte-parole de la diplomatie russe, Mikhaïl Kamynine.
MOSCOU, 19 juillet - RIA Novosti. La Russie expulsera quatre diplomates britanniques et suspendra la délivrance des visas aux officiels britanniques après la décision de Londres d'expulser quatre diplomates russes, a déclaré jeudi à Moscou le porte-parole de la diplomatie russe, Mikhaïl Kamynine.

"L'ambassadeur de Grande-Bretagne s'est vu remettre une note déclarant personae non gratae quatre collaborateurs de l'ambassade qui doivent quitter Moscou dans un délai de dix jours", a-t-il indiqué.

Le ministre britannique des Affaires étrangères avait annoncé lundi dernier l'expulsion de quatre diplomates russes et le gel des négociations avec Moscou sur l'allègement du régime des visas en réaction au refus de Moscou d'extrader l'homme d'affaires Andreï Lougovoï soupçonné d'avoir assassiné à Londres l'ex-officier des services secrets ruses Alexandre Litvinenko.

La réaction de Moscou "revêt un caractère ciblé, pondéré et minimal". "Nous sommes obligés de prendre ces mesures pour faire face au choix de Londres en faveur de la dégradation des relations russo-britanniques. En réfléchissant à la forme de sa réaction, Moscou a tenu pleinement compte des intérêts des simples citoyens de nos pays", a déclaré le porte-parole de la diplomatie russe.

"Moscou n'a pas cherché querelle à Londres. La position prise par le nouveau gouvernement travailliste par rapport à la Russie se fonde sur tout sauf le bon sens et le pragmatisme et le respect de la loi inhérents aux Britanniques. Il suffit de citer cette exigence formulée à l'égard d'un Etat démocratique souverain l'appelant à modifier sa Constitution pour extrader un citoyen soupçonné dans l'affaire Litvinenko. Nous sommes finalement convaincus que le bon sens l'emportera et que les relations russo-britanniques se débarrasseront du fardeau artificiel constitué par la conjoncture politique intérieure de la Grande-Bretagne ou le souci de jouer la carte russe dans la politique européenne et euro-atlantique", a résumé M. Kamynine.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала