Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les militaires chinois accusés par les Américains d'avoir infiltré les réseaux informatiques du Pentagone

S'abonner
La responsabilité des attaques de hackers qui ont mis hors d'usage 1.500 ordinateurs du Pentagone a été imputée aux militaires chinois, a communiqué mardi le journal Financial times, selon des sources proches du gouvernement américain.
MOSCOU, 4 septembre - RIA Novosti. La responsabilité des attaques de hackers qui ont mis hors d'usage 1.500 ordinateurs du Pentagone a été imputée aux militaires chinois, a communiqué mardi le journal Financial times, selon des sources proches du gouvernement américain.

Les ordinateurs du département américain de la défense avaient été infiltrés le 20 juin. Selon des représentants du Pentagone, l'attaque qui n'a en rien perturbé les opérations militaires a en revanche causé des dommages d'ordre administratif.

Le Pentagone a refusé de dévoiler les résultats de l'enquête, mais selon des représentants de l'administration américaine, la violation des ordinateurs aurait été menée par des spécialistes de l'Armée populaire de libération chinoise.

Un haut fonctionnaire américain a communiqué au journal que le Pentagone avait détecté à coup sûr la source de l'attaque. Selon un autre représentant du pouvoir proche de l'enquête "la probabilité est élevée, presque complète".

Comme l'indique le journal, les militaires chinois mettent régulièrement à épreuve les systèmes informatiques de l'armée américaine, et le Pentagone quant à lui vérifie les réseaux de la république populaire de Chine. Suite à l'attaque de juillet, le pouvoir américain s'est cependant mis à craindre que dans les moments critiques la Chine perturbe le fonctionnement des réseaux informatiques américains.

" L'Armée populaire de libération chinoise a démontré sa capacité à mener des attaques pouvant mettre hors d'usage nos ordinateurs, et pourrait en cas de situation de crise s'y infiltrer à nouveau et perturber leur fonctionnement à très grande échelle ", a annoncé un ancien collaborateur de l'administration américaine, convaincu que les militaires chinois ont infiltré les réseaux de compagnies de défense américaines et d'instituts de recherche.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала