Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Défense anti-missile: nouveau round de négociations prévu à Varsovie

S'abonner
Un nouveau round de négociations sur le déploiement en Pologne du système de défense anti-missile (ABM) américain débutera à Varsovie jeudi, selon Robert Szaniawski, porte-parole du ministère polonais des Affaires étrangères.
VARSOVIE, 6 septembre - RIA Novosti. Un nouveau round de négociations sur le déploiement en Pologne du système de défense anti-missile (ABM) américain débutera à Varsovie jeudi, selon Robert Szaniawski, porte-parole du ministère polonais des Affaires étrangères.

La prochaine étape des négociations avec les Etats-Unis "sera particulièrement importante, car elle concernera les conditions selon lesquelles pourra être signé l'accord établissant le détail des engagements mutuels", a-t-il déclaré.

M. Szaniawski a fait remarquer que Varsovie souhaitait finaliser le processus de négociation avant la fin de cette année.

Il a en outre affirmé que la Pologne souhaitait conclure un accord à long terme, garantissant à la Pologne des avantages dans le domaine de la défense et de la collaboration politique et technique avec les Etats-Unis.

Varsovie campe toujours sur ses positions: si la base anti-missile américaine est construite en Pologne, elle devra être soumise à la législation polonaise. En outre, la construction et le fonctionnement de la base devront être financés par les Etats-Unis, a souligné Robert Szaniawski.

L'installation en Pologne de dix missiles anti-missile par Washington donnera à Varsovie l'assurance d'être sorti de la sphère d'influence russe, avait déclaré le 20 février dernier le premier ministre polonais Jaroslaw Kaczynski au cours d'une interview accordée à la radio polonaise.

Le Pentagone prévoit d'installer le premier missile anti-missile sur la base polonaise fin 2011 - début 2012, et le dixième en 2013. De la sorte, la base sera complètement opérationnelle en 2014. L'ensemble du projet de bouclier anti-missile en Europe, radars compris, coûtera aux Américains pas moins de 3,5 milliards de dollars.

La Russie a à de nombreuses reprises exprimé sa préoccupation quant aux projets américains de déploiement du bouclier anti-missile en Pologne et en République tchèque.

Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré que la présence de telles bases à proximité des frontières de la Fédération de Russie constituait un facteur qui serait pris en compte par Moscou lors de ses décisions dans le domaine militaire.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала